Le Galaxy Note Edge sera disponible en France courant décembre

C’est sans grande précision que Samsung annonce que son smartphone Galaxy Note Edge sera disponible en France au courant du mois de décembre.

Alors que la commercialisation du Galaxy Note Edge était initialement prévue qu’en Corée du Sud et en Allemagne, on a récemment appris que Samsung comptait proposer son smartphone dans d’autres pays. On sait désormais de manière officielle que ce terminal sera commercialisé en France. En annonçant que ce sera « courant décembre », la marque coréenne n’est pour le moment pas très précise au sujet de cette date de commercialisation, surtout que le prix du Galaxy Note Edge n’est pour le moment pas communiqué.

Disponible en noir ou en blanc, le Galaxy Note Edge se base sur la configuration du Galaxy Note 4. C’est ainsi que ce terminal embarque un écran 5,6 pouces Super AMOLED Quad HD, un SoC Qualcomm SnapDragon 805 cadencé à 2,7 GHz, 3 Go de RAM, un capteur photo de 16 mégapixels doté d’un système de stabilisation optique, une compatibilité 4G+, NFC, Bluetooth 4.1, infrarouge, Wi-Fi a/b/g/n/ac, le tout pour des dimensions de 151,3 x 82,4 x 8,3 mm et un poids de 174 grammes. L’appareil est alimenté par une batterie de 3000 mAh compatible avec la charge rapide Quick Charge 2.0.

La grosse différence du Galaxy Note Edge par rapport au Galaxy Note 4 est que son écran est en réalité plus grand, avec une partie qui est pliée sur sa tranche droite dans le but de proposer une surface d’affichage supplémentaire pratique pour accéder aux raccourcis ou pour afficher des notifications.

Si le prix du Galaxy Note Edge n’est pas encore connu pour la France, on sait déjà qu’il est proposé 749 euros en Allemagne dans une version standard, ou 899 euros dans une version premium comprenant en plus une coque à rabat, une carte microSD et une garantie de trois ans.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGolf R Variant : Volkswagen en remet une couche
Article suivantMozilla : Firefox adopte Yahoo!… et se plante

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here