Le GCHQ, avec la NSA, aurait volé des clés de cryptage de cartes SIM

D’après The Intercept, la GCHQ britannique avec le soutien de la NSA américaine aurait volé une très grande quantité de clés de cryptage de cartes SIM.

C’est sur la base des documents d’Edward Snowden que The Intercept publie un article qui affirme que le Government communications headquarters (GCHQ) britannique, avec le soutien de la National security agency (NSA) américaine aurait dérobé des quantités « sidérantes » de clés de cryptage de cartes SIM directement chez les fabricants de cartes SIM, notamment le français Gemalto qui est un géant mondial en la matière.

En obtenant ces clés de cryptage, l’agence britannique et son homologue américain ont pu intercepter en toute simplicité et discrétion les communications téléphoniques des utilisateurs de ces cartes.

The Intercept écrit par exemple que « Le GCHQ, avec le soutien de la NSA, a puisé dans les communications privées d’ingénieurs et d’autres salariés du groupe, dans de multiples pays, pour parvenir à dérober ces clés ». « Il est impossible de savoir combien de clefs ont été volées par la NSA et le GCHQ, mais même en utilisant des hypothèses conservatrices, le nombre est sidérant », ajoute le site d’information.

Dans un communiqué, Gemalto affirme prendre « très au sérieux » les affirmations de The Intercept. « Nous allons consacrer toutes les ressources nécessaires […] pour comprendre la portée de ces techniques sophistiquées utilisées pour intercepter les données sur les cartes SIM ».

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker