Le manque d’exercice est deux fois plus meurtrier que l’obésité

Une étude scientifique montre que le nombre de décès dû au manque d’exercice est deux fois supérieur à celui dû à l’obésité.

C’est dans l’American Journal of Clinical Nutrition que des chercheurs de l’université de Cambridge ont présenté une étude sur la mortalité liée au manque d’exercice. Leur étude s’est portée sur plus de 334 000 personnes âgées de plus de 12 ans.

Sur les 9,2 millions enregistrés en Europe en 2008, les chercheurs estiment que 337 000 sont dus à l’obésité. Il estime que l’inactivité physique serait la cause d’un taux de mortalité double, soit 676 000 décès !

Pour le Professeur Ulf Ekelund, « Il s’agit d’un message simple : juste une petite quantité d’activité physique chaque jour pourrait avoir des avantages importants pour la santé chez les personnes qui sont physiquement inactives ».

Les patients participants à cette étude, en provenance de dix pays européens, ont été classés en plusieurs catégories selon leur niveau d’activité physique. Un peu moins d’un quart (22,7%) des sujets était classé comme inactifs en travaillant dans des emplois sédentaires sans s’engagement physique ou sans pratique d’exercice physique à titre récréatif.

Il a été observé que les plus grandes réductions du risque de décès prématuré ont été observées en comparant les groupes modérément actifs avec ceux qui étaient totalement inactifs.

« Alors que réduire l’obésité au niveau de la population globale est un véritable défi, encourager à pratique quelques petits changements pour faire de l’activité physique peut apporter des avantages importants sur la santé tout en étant réalisable », déclare le Professeur Nick Wareham, coauteur de l’étude et directeur de l’unité d’épidémiologie du Medical Research Council.

L’étude estime que « les adultes devraient viser à faire au moins 150 minutes d’activité physique d’intensité modérée par semaine, des sessions de 10 minutes ou plus. Se promener, faire du vélo ou utiliser les escaliers plutôt que l’ascenseur permettent de rester actif tous les jours, ce qui aidera à réduire le risque de développer des maladies coronariennes ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here