Qui achètera le milliardième iPhone ?

Si vous avez l’intention d’acheter un iPhone dans les jours à venir, sachez que vous ferez peut-être l’acquisition du milliardième iPhone vendu par Apple.

Tout le monde se souvient que c’est en 2007 que le premier iPhone a été lancé. Élu gadget le plus influent de tous les temps par le Time, le smartphone d’Apple a contribué à lancer l’ère de la mobilité. Neuf ans plus tard, la firme californienne s’apprête à vendre son milliardième iPhone.

Un milliard d’iPhone vendus en neuf ans est un résultat qui peut sembler faible. En fait, c’est énorme lorsqu’on sait que 231 millions d’appareils ont été vendus rien qu’en 2015, ou encore plus de 500 millions écoulés rien qu’au cours des deux dernières années. Avec les 40 millions d’exemplaires vendus au troisième trimestre fiscal de la firme, le total est de 987 millions d’iPhone vendus. En ajoutant ceux vendus au mois de juillet, le cap du milliard d’iPhone vendus devrait être très proche.

Si ce n’est pas encore fait, c’est donc dans les jours à venir qu’Apple devrait annoncer la vente du milliardième iPhone. L’annonce sera peut-être faite cette semaine, lors de la présentation des résultats financiers du troisième trimestre de l’exercice fiscal 2016.

Une dépendance à l’iPhone qui inquiète

Le fait de vendre un milliard d’iPhone est quelque chose qui devrait satisfaire les investisseurs sur la pérennité du produit. En fait, pas du tout. L’inquiétude ne concerne pas l’iPhone en lui-même, mais plutôt la trop forte dépendance d’Apple à son encontre. Pour cause, les ventes de smartphones sont une véritable poule aux œufs d’or qui rapporte près des deux tiers du chiffre d’affaires du groupe, une dépendance qui ne cesse d’augmenter alors que les ventes des autres produits de la marque n’arrivent pas véritablement décoller, à l’image de l’Apple Watch.

Plutôt que de tout miser sur les appareils, que cela soit les iPad, l’Apple Watch ou les Mac, Apple cherche désormais à s’orienter vers les services, comme Apple Music ou Apple Health. Pour l’heure, ces services rapportent de l’argent, mais pas encore de quoi réduire la dépendance à l’iPhone.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFaux départ pour le bracelet Pokémon Go Plus, il n’arrivera qu’en septembre
Article suivantISS : Jeff Williams partage un timelapse montrant une aurore boréale
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here