Le passage d’un astéroïde comme cadeau de Noël

Le 24 décembre, l’astéroïde 2003 SD220 passera à proximité de la Terre. Ce passage le jour de Noël sera sans danger.

Comme l’explique Mark E. Bailey, directeur de l’Observatoire d’Armagh (Irlande du Nord), « On peut s’attendre, chaque année ou presque, à plusieurs visites d’objets de cette taille à une telle distance » en parlant des astéroïdes et comètes qui passent à proximité de la Terre. Cela a été le cas, le 31 octobre dernier, lorsqu’une comète morte a « frôlé » notre planète en passant à environ 500 000 km de nous.

Cette visite le jour d’Halloween va être suivie d’une autre visite, le jour de Noël cette fois. C’est le 24 décembre que 2003 SD220 passera à proximité de la Terre. Il ne s’agit pas d’une comète cette fois, mais d’un astéroïde.

Que tout le monde se rassure, cet objet d’environ 2 km de long passera très près de la Terre à l’échelle de l’Univers, mais tout de même à une distance respectable qui sera de l’ordre de 28 fois la distance qui nous sépare de la Lune. Il n’y aura donc aucun danger, vous pourrez passer votre réveillon de Noël en toute quiétude.

Maria-Antonietta Barucci, astronome à l’Observatoire de Paris, précise d’ailleurs que cet objet « n’est pas sur notre liste des objets à risque ». « Il n’y a pas de danger, on peut être tranquille, détendu et profiter de Noël », a encore souligné la scientifique.

Plus de stress en 2029 avec le passage d’un astéroïde à 30 000 km

Alors que, il y a 65 millions d’années, la collision d’un astéroïde a causé l’extinction des dinosaures et de 75% de toutes les formes de vies à l’époque, le risque qu’un astéroïde ou une comète percute la Terre est donc réel. C’est pour cette raison que tous les objets potentiellement dangereux sont traqués. Des techniques pour éviter une collision avec ces objets sont aussi étudiées.

Justement, en 2029, le passage de l’astéroïde Apophis sera nettement plus stressant pour nous. Il ne passera « qu’à » 30 000 km, soit dix fois moins que la distance Terre-Lune. Malgré cette proximité très proche, Maria-Antonietta Barucci se veut aussi rassurante en déclarant à son sujet : « Même lui ne sera pas si dangereux ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : 18,2 millions de dollars pour produire ses propres processeurs
Article suivantNetflix publie les débits moyens et annonce ses prochaines améliorations

Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j’ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l’information et l’actualité. De fil en aiguille, j’ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l’amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m’intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l’univers, ce qui s’est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l’impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l’impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here