Le Samsung Z : Samsung présente son premier smartphone sous Tizen

Samsung profite d’une conférence dédiée à Tizen pour présenter Samsung Z, son premier smartphone sous ce système d’exploitation mobile alternatif.

Alors que pratiquement tous les smartphones de Samsung fonctionnent avec Android, le fabricant sud-coréen innove en présentant son premier smartphone sous Tizen, ce système d’exploitation alternatif développé conjointement entre Samsung et Intel.

Si Samsung a déjà utilisé Tizen dans sa smartwatch Gear 2, et même dans sa Galaxy Gear via une récente mise à jour, c’est la première fois que cet OS sera commercialisé avec un téléphone.

C’est à l’occasion d’une conférence dédiée aux développeurs Tizen que Samsung a dévoilé son nouvel appareil, un smartphone spécialement optimisé pour ce système d’exploitation avec son écran Super AMOLED de 4,8 pouces en 1 280 x 720 pixels, un processeur quad-core cadencé à 2,3 GHz, 2 Go de RAM et 16 Go de stockage extensible par MicroSD, un capteur d’empreintes digitales, deux capteurs photo de 8 et 2,1 mégapixels, ainsi qu’une compatibilité NFC et 4G.

En présentant son Samsung Z, Samsung promet par ailleurs un démarrage plus rapide sous Tizen, mais également une expérience utilisateur plus intuitive et de meilleures performances de surf en ligne.

Plutôt que de proposer ce Samsung Z aux États-Unis ou en Europe, c’est la Russie qui aura la primeur du Samsung Z avant que le smartphone soit commercialisé dans le reste du monde par la suite.

Le fabricant sud-coréen précise encore qu’un Tizen Store sera disponible au moment du lancement de l’appareil, ce qui permettra aux clients de télécharger des applications dédiées à ce nouveau système d’exploitation alternatif. Par ailleurs, il faut encore préciser que la plupart des applications Android devraient être compatibles avec Tizen.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS 8 : Apple lâche du lest en matière de personnalisation
Article suivantEdward Snowden : une pétition pour qu'il obtienne l'asile de la France

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here