Le vieillissement n’est pas synonyme de mauvaise santé

Selon une étude britannique, ce n’est pas le vieillissement qui apporte la fragilité et la mauvaise santé.

C’est dans The Journal of Physiology que des chercheurs du King’s College de Londres ont publié les résultats d’une étude sur le lien entre le vieillissement et la santé. Alors qu’il est couramment admis que l’avancée de l’âge nuit à la santé, ces scientifiques sont arrivés à la conclusion que ce n’était pas forcément le cas.

Pour réaliser leur étude, les chercheurs ont étudié des cyclistes amateurs âgés de 55 à 79 ans. Ils leurs ont fait passé tout un éventail de tests des fonctions physiques couramment liées au vieillissement, que cela soit la fréquence cardiaque, la masse squelettique, la capacité respiratoire, le repos, les capacités aérobiques, etc. dans l’espoir de découvrir des marqueurs physiologiques spécifiques qui pourraient servir à déterminer l’âge sur la base de tests cardiovasculaires, respiratoires, des maladies neuromusculaires, du métabolisme, des fonctions endocriniennes et cognitives, de la solidité des os et du bien-être. Les réflexes volontaires, la force musculaire, la consommation d’oxygène en cours d’exercice et le pic de puissance cycliste explosive ont également été mesurés.

Alors qu’il est couramment admis que l’avancée de l’âge nuit à la santé, ils ont découvert qu’il était très difficile de déterminer qui était le plus âgé. « Si vous ne pouvez pas voir les personnes, les fonctions montrent qu’elles sont en fait beaucoup plus jeune », explique le professeur Stephen Harridge.

Les résultats de l’étude montrent que les effets du vieillissement sont loin d’être évident chez ces personnes malgré leurs âges différents alors qu’elles ont des niveaux similaires de fonction, par exemple de force musculaire, de capacité pulmonaire, d’alimentation et d’exercice. « Ce n’est pas le vieillissement lui-même qui engendre de mauvais fonctionnements et la fragilité de la santé, mais le fait que les gens ont cessé l’exercice physique et d’être moins actif », commente l’étude.

Selon le professeur Norman Lazarus, un membre de l’équipe : « nos corps vont connaitre un déclin inévitable avec l’âge, mais rester physiquement actif permet d’acheter des années supplémentaires par rapport aux personnes sédentaires ». Il ajoute : « Le vélo vous permet non seulement de rester mentalement alerte, mais nécessite l’utilisation vigoureuse d’un grand nombre de systèmes principaux du corps, comme vos muscles, le cœur et les poumons que vous utilisez pour maintenir la santé et pour réduire les risques associés à de nombreuses maladies ».

Le résultat de cette étude confirme donc qu’une bonne hygiène de vie passe par de l’activité physique. Jane Tadman, chercheuse médicale au pour le Charity Arthritis Research UK, déclare au sujet des conclusions de cette étude : « L’important est que de nombreux symptômes liés au vieillissement sont causés en ayant une activité physique inactive. Alors que tant de nos populations sont âgées de 70 à 80 ans […] le moins que nous pouvons faire est qu’elles restent en bonne santé en demeurant active, ce qui ne signifie pas nécessairement de devoir visiter une salle de gym. Simplement grimper les escaliers sur une base régulière pourrait déjà être une étape ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPollution et mortalité sont liées
Article suivantMonster LLC attaque en justice les fondateurs de Beats

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here