L’échec du rachat de Bouygues Telecom pourrait ne pas être définitif

Officiellement, le rachat de Bouygues Telecom par Orange s’est soldé par un échec. En coulisses, il se murmure qu’une consolidation du marché serait toujours possible, qu’Orange, SFR et Free seraient toujours sur les ranges pour faire avancer le dossier. Que se passe-t-il exactement ?

Concrètement, l’annonce de l’échec de la reprise de Bouygues Telecom a été annoncée le 1er avril. Pourtant, trois jours plus tard, des représentants d’Iliad (Free) et SFR se seraient rencontrés pour envisager des efforts supplémentaires dans le but de faire aboutir le rachat. « On était passé si près de signer l’opération que c’était trop bête d’en rester là », a déclaré une des sources du journaliste Matthieu Pechberty (JDD). En clair, il faut comprendre que les opérateurs tentent de convaincre Martin Bouygues de revenir à la table des négociations pour vendre sa filiale télécom.

Selon le journaliste, plusieurs concessions supplémentaires auraient été décidées lors de cette rencontre du 4 avril. Il s’agirait notamment d’Orange qui aurait accepté de prendre en charge une plus grosse part de la pénalité prévue en cas d’échec des discussions, de SFR qui se serait engagée à supporter des garanties de passifs supplémentaires et de Free qui aurait levé les conditions suspensives concernant le transfert des antennes relais. Il ajoute que même Bercy aurait accepté de faire des efforts au niveau des exigences formulées par Bouygues. La nouvelle offre aurait même été proposée à Martin Bouygues.

Pour l’heure, l’éventuel rachat de Bouygues Telecom est donc toujours au point mort. Pourtant, cette initiative tenterait de démontrer qu’Orange, SFR et Free comptent toujours faire avancer ce dossier de la consolidation du marché français des télécoms. L’affaire reste donc à suivre, même si elle va certainement moins faire les gros titres pendant un certain temps.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSTAR : le robot chirurgien qui recoud les intestins
Article suivantDu chiffrement de bout en bout pour WhatsApp, mais avec 3 gros bémols
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here