L’Éducation nationale valide le moteur de recherche Qwant Junior

Qwant, le moteur de recherche « made in France », ne pèse pas lourd face à Google, Yahoo ou encore Bing. Il continue pourtant son petit bonhomme de chemin en étant validé par l’éducation nationale.

Face à Google, Yahoo ou encore Bing, des poids lourds de la recherche sur internet, les ambitions d’Éric Léandri, Jean-Manuel Rozan et Patrick Constant sont plus modestes. S’ils ont créé Qwant, c’est pour proposer un moteur de recherche qui respecte la vie privée des internautes, mais aussi qui propose toute l’information disponible, sans favoritisme ou autre.

Sur Qwant, les recherches débouchent sur trois grandes colonnes de résultats : les sites web, les actualités et ce qui se dit sur les réseaux sociaux. Des images sont proposées au sommet, alors que des onglets permettent ‘accéder aux vidéos et au shopping.

L’Éducation nationale valide Qwant Junior

Qwant décline son leitmotiv « Sécurité, transparence, respect de la vie privée » dans une version spécifique destinée aux plus jeunes. Après un an d’évaluation, l’Éducation nationale a validé Qwant Junior. Le moteur de recherche va ainsi être déployé dans les établissements scolaires français, du primaire au lycée.

« Nous n’avons pas seulement ôté les résultats avec du contenu pour adultes (sexe, drogue), mais aussi tout ce qui avait trait à la violence », explique Jean-Manuel Rozan. « Si vous tapez Bataclan sur Qwant Junior, vous aurez les informations sur la salle de spectacle en première page, les actualités sont accessibles sur la colonne de gauche. Mais vous ne verrez aucune image du drame ! »

Qwant Junior est destiné aux enfants de 6 à 13 ans. Les garanties fournies sont : aucune traçabilité des requêtes, valorisation des contenus pédagogiques en page d’accueil, aucune publicité et une liste noire maintenue par les chercheurs de l’Université de Toulouse 1.

Le service permettra aussi aux équipes éducatives de partager les informations avec les élèves au moyen de dossier. D’un simple clic, les enseignants peuvent supprimer/signaler un contenu inadapté aux enfants, dans le cas où u tel contenu aurait réussi à passer les filtres mis en place.

Via le module Qwant Education, des liens vers des sites spécialisés (Sciences et Vie, Wikipedia, Geo, Educ.gouv.fr…) sont aussi proposés. Il inclut des liens vers des sites avec du contenu éducatif (blogs, sites d’école…).

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa jalousie, l’échec et le narcissisme motivent les utilisateurs de Facebook
Article suivantGoogle : Cardboard Camera transforme un smartphone en caméra de réalité virtuelle

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here