Lenovo présente le prototype d’un smartphone avec picoprojecteur intégré

Lenovo nous a réservé une petite surprise en présentant un intéressant prototype : un smartphone avec picoprojecteur laser intégré.

À l’occasion de la soirée de lancement de Lenovo, le fabricant, le constructeur a annoncé ses lancements imminents, mais pas seulement. Le constructeur a aussi présenté le prototype d’un smartphone équipé d’un picoprojecteur laser intégré.

La surprise n’est pas le picoprojecteur en lui-même, mais le fait qu’il soit intégré à un smartphone de taille normale, à priori équipé d’un écran de 4,5 pouces.

Avec ses 20 lumens, ce projecteur n’est pas particulièrement lumineux, mais largement suffisant tout de même pour une pièce feutrée, comme ça a été le cas pour la présentation.

Pour fonctionner, il suffit de placer le smartphone à l’envers et d’appuyer sur le bouton physique pour mettre en route la projection. Pour que l’appareil tienne tout seul, il suffit de déployer le bras articulé situé au dos.

Dès lors, il est possible de faire pivoter le bloc optique pour projeter l’image à l’horizontale devant l’appareil ou l’envoyer au loin sur un mur. Une autre originalité est que si on projette devant soi, l’image devient une interface virtuelle : la caméra frontale, combinée avec une caméra infrarouge, est capable de détecter les mouvements, donc de transformer cette surface en véritable clavier de saisie.

Pour l’heure, la réactivité n’est pas encore terrible. Mais il faut avouer que le concept possède de quoi séduire.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6S : une puissance à ne plus savoir qu’en faire !
Article suivantRevo Build : vidéo de présentation du mini PC modulaire d’Acer

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here