Lenovo vend plus de smartphones que de PC

Lenovo a beau être le premier vendeur de PC au niveau mondial, le constructeur chinois a vendu plus de smartphones que d’ordinateurs au dernier trimestre.

Après être devenu n°1 mondial sur le marché des ordinateurs, Lenovo avait clairement annoncé son intention de venir titiller Apple, Samsung et les autres, sur le marché des smartphones. C’est d’ailleurs dans cette logique que le groupe chinois a racheté Motorola Mobility à Google.

Alors que cette acquisition aurait dû permettre une montée en puissance progressive de Lenovo sur le marché des smartphones, les derniers résultats trimestriels du groupe chinois révèlent qu’il vend déjà plus de smartphones que d’ordinateurs personnels.

En effet, Lenovo annonce 15,8 millions de smartphones vendus contre 14,5 millions de PC.

Il faut préciser que près de 13 millions de téléphones intelligents ont été vendus en Chine, actuellement le principal marché de la marque chinoise. Une fois que la finalisation du rachat de Motorola Mobility sera effective, il est fort à parier qu’une offensive mondiale va se profiler à l’horizon.

D’ailleurs, à l’heure actuelle, Lenovo est déjà le quatrième constructeur mondial, derrière Samsung, Apple et Huawei. Une ascension vers le sommet du podium est bien évidemment attendue pour les années à venir, même si le retard est pour le moment très important notamment comparativement à Samsung.

Pour finir, il est encore bon de préciser que Lenovo est aussi actif sur le marché des tablettes. Sur ce marché spécifique, la marque chinoise se classe déjà à la troisième place mondiale.

Lenovo a vendu plus de Smartphone que d'ordinateurs personnels
Lenovo a vendu plus de Smartphone que d’ordinateurs personnels

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6 : la Thaïlande ne veut pas être en retard !
Article suivantHommage à Robin Williams dans une prochaine extension de World of Warcraft

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here