L’erreur 53 n’est plus qu’un mauvais souvenir, Apple s’excuse et la corrige

La polémique de l’« erreur 53 » est arrivée à son terme. Apple s’est platement excusé et a corrigé l’erreur.

L’idée d’Apple était d’avoir le monopole des réparations de ses appareils. C’est pour cette raison qu’une mise à jour d’iOS 9 contrôlait si les iPhone 6, iPhone 6 Plus, iPhone 6s et iPhone 6s Plus avait été ouvert. Plus exactement, le logiciel contrôlait si le bouton TouchID avait été réparé en dehors d’un réparateur agréé par Apple. Si c’était le cas, le mobile se retrouvait bloqué avec l’affichage de la fameuse « erreur 53 ».

Ce blocage, jugé arbitraire et abusif, a placé Apple au cœur de la polémique, une polémique qui n’a pas cessé de prendre de l’ampleur depuis plusieurs mois. Aujourd’hui, la firme de Cupertino a décidé de corriger le tir en faisant son mea culpa.

Alors que c’est une considération sécuritaire qui a poussé Apple à mettre en place cette « erreur 53 », la firme de Cupertino s’est excusée en déclarant que « cette erreur était un test interne et ne devait pas affecter les clients ». « Il avait pour but de vérifier que le Touch ID fonctionne correctement avant que l’appareil ne quitte l’usine ».

En plus d’avoir publié des excuses, Apple a aussi corrigé le problème. Les utilisateurs qui ont un iPhone bloqué par une « erreur 53 » peuvent le débloquer. Ils doivent simplement le connecter à iTunes et le mettre à jour vers une nouvelle version d’iOS 9.2.1. Attention, cette mise à jour rend le smartphone réutilisable, mais pas le bouton Touch ID. Pour pouvoir le réutiliser, les utilisateurs devront le faire remplacer par un réparateur agréé. Selon la marque à la pomme, c’est indispensable pour assurer l’authenticité du fonctionnement de la pièce.

Pour ce qui est des clients qui ont payé des frais de réparation hors garantie pour faire réparer leur iPhone, Apple indique qu’ils peuvent contacter l’Apple Care pour se faire rembourser.

Il est bon de souligner qu’une action collective a été lancée contre Apple au sujet de cette « erreur 53 ». La marque à la pomme n’est donc pas encore totalement sortie de la polémique.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple qui dit non au FBI et le spectre de la NSA refait surface
Article suivantDu recyclage de missiles pour en faire des chasseurs d’astéroïdes

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here