Les brontosaures ont bel et bien existé

Alors que le débat grondait depuis une centaine d’années sur l’existence ou pas des brontosaures, des scientifiques de l’Université d’Oxford ont statué que cette espèce a bel et bien existé.

C’est dans les années 1870 que l’énorme dinosaure a été découvert. Ses fossiles font débats depuis 1903 alors que certains paléontologues ont pensé qu’ils appartenant à un apatosaure. En moins de 20 ans, le brontosaure était né et mort.

De nouvelles analyses sur ces fossiles menées par l’Université d’Oxford permettent de conclure que le brontosaure est unique et qu’il mérite sa propre espèce.

« Les différences trouvées entre le brontosaure et l’apatosaure étaient au moins aussi nombreuses que celles d’autres genres très proches, et bien plus nombreuses que celles que l’on trouve dans des espèces différentes », a déclaré le Dr Roger Benson, coauteur de l’Université d’Oxford.

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont utilisé des logiciels statistiques sophistiqués pour calculer les différences avec les autres espèces de dinosaures diplodocidés.

« Nos recherches n’auraient pas été possibles à ce niveau de détail il y a encore plusieurs années », explique Emanuel Tschopp, chercheur suisse qui a dirigé l’étude au cours de son doctorat à l’Universidade Nova de Lisbonne. « En fait, jusqu’à très récemment, penser que le brontosaure était le même que l’apatosaure était tout à fait raisonnable d’après les connaissances que nous avions à ce moment-là ».

« C’est un exemple classique de comment fonctionner la science », a déclaré le professeur Octávio Mateus, de l’Universidade Nova de Lisboa, « Surtout lorsque les hypothèses reposent sur des fossiles fragmentaires ». Il ajoute qu’« il est possible que de nouvelles découvertes bouleversent des années de recherche ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYouTube Kids : halte aux publicités déguisées !
Article suivantIl sera bientôt possible de suivre ses signes vitaux en un clin d’œil

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here