Les comètes : sources de mort et de vie pour la Terre ?

Les comètes sont synonymes de mort sur Terre en étant souvent associées à des extinctions de masse, comme celle des dinosaures. Elles pourraient aussi être associées à la vie en ayant joué un rôle important dans son apparition.

Mercredi, à l’occasion de la conférence de géochimie Goldschmidt 2015 organisée à Prague, Haruna Sugahara, chercheur à l’Université de Nagoya (Japon) a rappelé que « L’impact des comètes est souvent associé à des extinctions de masse sur la Terre » en faisant allusion à la disparition des dinosaures il y a environ 66 millions d’années.

Pourtant, dans son exposé avec Koichi Mimura, il a aussi expliqué que les comètes n’étaient pas seulement synonymes de mort, mais aussi de vie.

Les deux chercheurs japonais, expériences à l’appui, ont expliqué comment ils ont tenté de reproduire en laboratoire les impacts des comètes. Pour cela, ils ont mélangé des acides aminés, de la glace d’eau et un silicate maintenus à la température de -196°C, des ingrédients présents sur les comètes.

Ils ont ensuite utilisé un gaz propulseur pour simuler la collision d’une comète avec la Terre.

Au final, leurs résultats révèlent que certains acides aminés se sont transformés en peptides courts, c’est-à-dire des molécules complexes souvent décrites comme les premières briques de la vie.

Selon Haruna Sugahara et Koichi Mimura, les comètes, il y a 4 milliards d’années, auraient donc joué un rôle important dans l’apparition de la vie sur notre planète.

Au-delà de la Terre, les chercheurs estiment que le même processus aurait parfaitement pu se produire ailleurs dans l’univers. Ils soulignent par exemple qu’Europe et Encelade, les lunes de Jupiter, auraient pu être bombardés de la même manière que la Terre.

Il est à noter que cette étude n’a pas encore été publiée à ce jour. Pour autant que la théorie de ces chercheurs japonais se confirment, cela signifierait donc que les comètes sont sources de mort et de vie pour notre planète.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAshley Madison : mise en ligne des données de 32 millions de comptes !
Article suivantiPhone : pas terrible en tant que plaquette de freins pour une Porsche !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here