Les dernières évolutions chez Toyota

L’actualité de Toyota concerne bien évidemment sa présence au Salon de Francfort. Mais pas seulement. La marque japonaise propose d’autres nouveautés depuis le 1er septembre.

Comme pratiquement tous les autres constructeurs automobiles, Toyota se prépare activement à l’ouverture du Salon de Francfort. Pour la marque japonaise, cela sera l’occasion de présenter la quatrième génération de la Prius, le nouveau RAV4 Hybrid, la seconde version du C-HR Concept, ou encore l’évolution de son pack de sécurité active Safety Sense.

L’actualité présente de Toyota se situe aussi chez les concessionnaires. En effet, depuis le 1er septembre, plusieurs nouveautés et évolutions sont proposées.

Déjà disponible sur les nouvelles Auris et Avensis, le pack de sécurité active Safety Sens est désormais aussi disponible sur la Aygo et la Yaris.

Pour 350 euros de plus, le système apporte à la Aygo le système de sécurité précollision et l’alerte de franchissement de ligne aux finitions x-cite, x-wave et x-clusive.

La gamme VP de la Yaris y a aussi droit, pour 400 euros de plus, mais avec la gestion automatique des feux de route en plus que sur la Aygo.

Le système est compris sur toute la gamme Avensis et en option sur l’Auris VP. Il comprend en plus la lecture des panneaux de signalisation.

Il est à souligner que l’option Safety Sense est gratuitement offerte pendant tout le mois de septembre.

Hormis la sécurité, Toyota propose une nouveauté esthétique pour le Land Cruiser. Il a en effet droit à une nouvelle teinte de sellerie cuir brun. Cette nouvelle sellerie, disponible pour les finitions Lounge et Lounge Pack Techno, est associée à des inserts en aluminium brossé sur la planche de bord.

Pour finir, Toyota n’oublie pas l’écologie dans ses nouveautés avec une baisse des émissions de CO2 pour la Verso 1.6 132 VVT-i en jantes 16 pouces. Au lieu de 157 g/km, ses émissions ne sont plus que de 154 g/km, ce qui permet de faire passer le malus écologique de 2 200 à 1 600 euros.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSibérie : découverte d’un virus géant, inoffensif pour l’homme
Article suivantAprès Windows 10, Microsoft veut aussi épier les habitudes des utilisateurs de Windows 7 et Windows 8

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here