Les employés de Facebook ont accès aux profils de tout le monde… sans mot de passe

D’après Paavo Siljamäki, les employés de Facebook peuvent accéder aux profils de tout le monde… sans mot de passe.

Alors que les internautes se préoccupent de plus en plus de la protection de leurs données personnelles, les révélations de Paavo Siljamäki sont en train de créer la polémique. En visite dans les locaux de Facebook, il a en effet découvert que les employés peuvent accéder aux profils de tout le monde… sans mot de passe.

C’est le 24 février dernier que Paavo Siljamäki, un artiste finlandais, a visité le quartier général de Facebook à Los Angeles. Lors de cette visite, il a eu droit à une démonstration de l’utilisation du réseau social par des employés du service. Là, stupeur, « un ingénieur de Facebook s’est connecté directement comme s’il était sous mon nom sur Facebook, et pouvait donc voir tout mon contenu privé sans demander de mot de passe », relate le musicien.

C’est ainsi que Paavo Siljamäki pose aujourd’hui ouvertement différentes questions : « Je me demande combien d’employés de Facebook ont la possibilité d’avoir accès à tous les comptes ? Quelles sont les règles sur qui et quand peut-on avoir accès à nos données privées et comment pourrait-on le savoir que quelqu’un y a eu accès ? »

C’est sur VentureBeat qu’un porte-parole de Facebook a partiellement répondu aux questions de Paavo Siljamäki. Il explique notamment que seuls des employés désignés ont accès « aux informations nécessaires pour faire leur travail », c’est-à-dire corriger des bugs ou répondre aux demandes d’aide. « Des équipes de sécurité indépendantes gèrent ensuite les cas considérés comme suspects par des groupes de travail mis en place au sein des équipes de Facebook, et contrôlés, du moins pour l’Europe, par le bureau de la commission irlandaise de protection des données ». Ces propos confirment donc bel et bien que des employés du réseau social peuvent avoir accès à tous les profils, sans mot de passe.

Alors que les internautes se préoccupent de plus en plus de ce qui est fait de leurs données personnelles, cette révélation a de quoi donner des frissons dans le dos.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCloud : Alibaba veut s’imposer aux États-Unis
Article suivantPas de trucage pour cette belette juchée sur le dos d’un pivert en plein vol

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here