Les entreprises devront payer pour passer à Windows 10

Bien que Microsoft ait annoncé la gratuité de la mise à jour vers Windows 10, cette gratuité ne concernera en fait pas les entreprises.

Durant la présentation de Windows 10, Microsoft a annoncé que la mise à jour vers Windows 10 sera gratuite à partir de Windows 7, Windows 8.1 et Windows Phone 8.1. La firme de Redmond avait justement oublié de préciser que cette gratuité ne s’adressait qu’aux particuliers.

En effet, c’est dans un billet de blog que Microsoft clarifie les détails de la mise à jour vers Windows 10. L’éditeur de Redmond précise tout d’abord que seuls les particuliers possesseurs de Windows 7, Windows 8.1 et Windows Phone 8.1 auront droit à un passage gratuit vers Windows 10 dans un délai d’une année après la sortie du futur système d’exploitation.

Par contre, les grandes entreprises devront payer. Dans son billet, Microsoft explique vouloir donner « de la valeur et de la flexibilité » aux entreprises pour le déploiement et la gestion de Windows 10 sera déployée et gérée, c’est pourquoi les grands comptes devront souscrire au programme Windows Software Assurance (WSA). Microsoft écrit notamment que « Windows 7 Enterprise et Windows 8/8.1 Enterprise ne sont pas inclus dans les conditions de migration gratuite vers Windows 10 ».

Cette déclaration est l’occasion de se pencher sur le Windows Software Assurance. On y trouve par exemple que le principal changement est le fonctionnement par utilisateur qui introduit la notion que chacun pourra migrer vers Windows 10, sur tous les périphériques compatibles, du smartphone à la tablette en passant par l’ordinateur de bureau.

À l’intention des professionnels, Microsoft annonce également deux nouveaux types de supports. Le premier est le « Long Term Servicing », un programme qui promet de maintenir à jour les périphériques de l’entreprise uniquement en termes de sécurité. Le second est « Current branch for Business » qui propose les mises à jour de sécurité, mais aussi « les nouvelles fonctionnalités après que la qualité et la compatibilité des applications aient été évaluées et éprouvées sur le marché grand public ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDopé par Motorola, Lenovo dépasse les attentes
Article suivantSamsung : première rumeur de prix pour le Galaxy S6

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here