Les idées d’Apple en matière d’automobile

Avec son CarPlay, on sait qu’Apple est intéressé par le secteur de l’automobile. Mais en grattant un peu. On découvre que cet intéressement pourrait être plus profond que cela.

Par l’intermédiaire de CarPlay, on sait qu’Apple est intéressé par le secteur de l’automobile. Si ce système vise l’interface des véhicules, l’intérêt de la marque à la pomme pour l’automobile semble pourtant aller bien plus loin que cela si on cherche un peu.

Par exemple, en 2007, Steve Jobs avait personnellement rencontré Volkswagen.

Des fuites ont ensuite démontré qu’Apple planchait sur un projet d’iCar depuis plusieurs années. Mais plutôt que de concevoir entièrement une voiture électrique, la démarche de la firme de Cupertino est de se rapprocher des constructeurs automobiles qui disposent de tout le savoir-faire nécessaire, sans oublier les usines de fabrication.

À cela, il faut ajouter les propos d’Elon Musk l’année dernière, lorsqu’il avait confirmé avoir rencontré Apple pour des projets liés à l’automobile. Alors que des rumeurs de rachat de Tesla par Apple avaient circulé, il les avait formellement démentis.

Aujourd’hui, selon Business Insider qui cite des sources internes chez Apple, la firme de Cupertino a débauché une cinquantaine d’ingénieurs de Tesla pour travailler sur des projets liés à l’automobile. La marque à la pomme se serait donné les moyens de ses ambitions en proposant à chacun un chèque de 250 000 dollars à la signature, sans oublier une augmentation substantielle de salaire.

Alors qu’il est également précisé que « la plupart des ingénieurs qu’Apple a débauchés de Tesla sont spécialisés dans la mécanique, l’industrie et la robotique », ce qui laisse penser au développement d’une iCar maison, les sources ne précisent pas du tout si Apple construit elle-même sa propre voiture électrique ou si son intention est de continuer à se concentrer uniquement sur l’interface de bord.

Face à ce doute, il faut dire que Google travaille sur le sujet, mais aussi qu’Uber a également des ambitions en la matière, une concurrence qui pourrait sérieusement donner envie à Apple de ne pas manquer ce marché du futur.

Alors que l’idée qui pointe le nez est que les prochaines voitures n’auront plus de propriétaire, qu’il s’agira de flottes de véhicules autonomes que l’on commandera à la demande et que l’on paiera à la course, l’enjeu sera au niveau du constructeur automobile, du propriétaire de la flotte et de l’application de réservation, l’idéal étant bien évidemment d’avoir toutes les cartes en main. Dès lors, quelles sont les ambitions réelles d’Apple en matière d’automobile ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentI/O 2015 : Google donne rendez-vous aux développeurs
Article suivantFlipboard se décline en version web

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here