Les jeunes pourraient désormais conduire dès 15 ans

Il est connu que l’âge à partir duquel la conduite automobile est permise est de 16 ans. Toutefois, une nouvelle note vient d’être proposée quant à ce sujet : celle de devancer l’âge légal à 15 ans, sous condition que les jeunes bénéficient d’une conduite accompagnée, mesure qui, parait-il, diminuera même le taux d’accidents routiers.

D’après le magazine Auto Plus, le Conseil National de la Sécurité Routière (le CNSR) annoncerait prochainement la nouvelle recommandation selon laquelle la conduite accompagnée permettrait aux jeunes à partir de 15 ans de prendre le volant. Cette mesure représente un espoir pour assurer plus de sécurité routière pour les jeunes qui bénéficieront d’une assistance et donc gagneront en expérience dans la conduite.

L’expérience a déjà donné ses fruits en Suède, puisqu’on a constaté les bienfaits de cette mesure sur le taux d’accidents routiers constaté. D’après le site Europe1.fr, les statistiques attestent d’une baisse de 20% des accidents chez les conducteurs jeunes qui bénéficient de la conduite accompagnée. Ces derniers font également preuve de rigueur et réussissent à un taux de 73% à avoir leur permis dès le premier coup, contrairement à ceux qui n’ont pas bénéficié de l’accompagnement qui ne réussissent dès la première fois qu’à hauteur de 55%.

Cette mesure gagne également en arguments quant à l’objectif de réduire l’usage des motocycles, très sollicités par les jeunes. D’après l’Association de Prévention Routière, c’est essentiellement la conduite des cyclomoteurs ou scooters 50 cm3 qui augmente le risque d’accidents routiers.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentLes téléviseurs Android bientôt lancés par Philips
Article suivantLa vente de SFR en prise de décision : Bouygues contre Numericable

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here