Les nouveautés de la première mise à jour majeure de Windows 10

Comme annoncé, la première mise à jour majeure de Windows 10 est disponible. Qu’apporte-t-elle de plus ?

Threshold 2, la première mise à jour majeure de Windows 10, était annoncée pour le mois de novembre. C’est exactement le 12 novembre que Microsoft l’a rendue disponible au téléchargement. Qu’est-ce que cette mise à jour apporte de plus au système d’exploitation ? Comment faut-il l’installer ? Voici tout ce que vous devez savoir à son sujet.

Comment installer cette mise à jour ?

En tant qu’utilisateur de Windows 10, vous n’êtes pas obligé de vous préoccuper de l’installation de cette mise à jour. Vu que l’installation des mises à jour est obligatoire, elle sera installée automatiquement le moment venu.

Les utilisateurs pressés peuvent passer par Windows Update pour anticiper son installation.

Pour ce qui est des personnes qui n’ont pas encore migré vers Windows 10, elles ont juste à savoir que cette mise à jour sera intégrée au système d’exploitation au moment du processus de mise à niveau vers le niveau système d’exploitation.

Également pour ceux qui ne sont pas encore passés à Windows 10, l’activation est désormais plus simple vu qu’elle peut désormais se faire en utilisant une clé de licence de Windows 7 ou Windows 8.

Un accent sur les performances

Cette mise à jour de Windows 10 apporte de nombreuses nouveautés, que cela soit au niveau du système d’exploitation lui-même ou des applications proposées avec. Mais le point sur lequel insiste Microsoft, c’est les performances d’exécution.

Ainsi, à matériel égal, il est désormais avancé qu’une machine fonctionnant sous Windows 10 est 30% plus rapide que si elle fonctionnait avec Windows 7.

Menu démarrer et vignettes

Le menu démarrer est plus souple en autorisant dorénavant 2048 éléments. L’espace peut maintenant être configuré sur quatre colonnes.

Question apparence, un effort a été apporté en permettant de redimensionner les vignettes.

Les nouveautés de Microsoft Edge

C’est par exemple le cas de Microsoft Edge. Désormais, le successeur d’Internet Explorer est capable de synchroniser ses favoris et listes de lecture entre vos différents appareils. Une prévisualisation des pages ouvertes arrive aussi au moment du survol de l’onglet.

« Lire le média » permet de caster pratiquement tous les contenus, y compris sur un appareil DLNA compatible.

Plus d’intelligence pour Cortana

Avec cette mise à jour, les personnes qui utilisent Windows 10 au Japon, en Inde, au Canada et en Australie peuvent désormais utiliser l’assistant virtuel Cortana.

Côté nouveauté, Cortana intègre désormais d’outils de reconnaissance de l’écriture au stylet pour les utilisateurs de tablette Surface, une fonctionnalité disponible uniquement aux États-Unis pour le moment.

L’assistant devient aussi plus intelligent en étant par exemple capable de commander un taxi Uber.

Détail important, Cortana ne nécessite plus obligatoirement l’utilisation d’un compte Microsoft. Un compte local peut parfaitement faire l’affaire.

3 nouvelles applications liées à Skype

Avec « Messages », « Téléphone » et « Skype Vidéo », Windows s’enrichit de trois nouvelles applications liées à Skype. Leurs buts sont bien évidemment d’aider l’utilisateur à communiquer, que cela par écrit, avec un micro ou avec une webcam.

De nouvelles fonctionnalités pour les entreprises

Cette mise à jour inaugure aussi le « Windows 10 Store for Business » et le service « Windows Update for Business », des fonctionnalités ciblant les entreprises. Grâce à ces nouveautés, elles ont accès à des applications spécifiques, alors que les administrateurs peuvent contrôler les mises à jour déployées sur les ordinateurs.

Que pensez-vous des nouveautés de Windows 10 ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWistiki : présentation de porte-clefs connectés dessinés par Philippe Starck
Article suivantNintendo annonce la réédition de nombreux classiques pour 2016 : Zelda, Pokémon, Dragon Quest, …

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here