Les réseaux sociaux ne sont pas bons pour la santé de la jet set

La jet set peut sembler très glamour. En fait, elle peut causer des problèmes de santé, des soucis qui sont même aggravés par les réseaux sociaux.

La jet set est très glamour. Faite de paillette, de champagne, de belles voitures, de lieux idylliques, elle fait rêver. Si on ne voit que le côté face de la médaille, le côté pile est nettement moins enchanteur.

En effet, la jet set impose à ses membres d’être hypermobiles, d’avoir une vie débridée pour satisfaire aux exigences du rôle, ce qui peut avoir des répercussions graves sur la santé et même conduire à l’éclatement de la famille. Ce constat émane de chercheurs de l’Université du Surrey et de l’Université de Lund en Suède.

Les scientifiques vont encore plus loin dans leur étude en affirmant que les réseaux sociaux sont en plus un facteur aggravant aux risques déjà encourus. En effet, dans le but de publier des photos encore plus originales sur Instagram ou autres, les membres de la jet set doivent encore plus voyager, donc encore plus prendre de risques avec leur santé.

Eh oui, les chercheurs nous rappellent que les vols long-courriers fréquents sont mauvais pour la santé en provoquant des décalages horaires, augmentant les risques de thrombose veineuse profonde et d’exposition aux radiations, causant de la fatigue, accroissant la solitude et l’isolement de ses amis.

« Le niveau de stress physiologique, physique et social qu’imposent de fréquents voyages a des effets négatifs potentiellement graves à long terme, qui vont de la décomposition des relations familiales aux changements dans nos gènes dus au manque de sommeil », explique le Dr Scott Cohen de l’Université du Surrey, l’auteur de cette étude.

« La réalité est que la plupart des gens qui sont tenus de s’engager dans des voyages fréquents souffrent de niveaux élevés de stress, de solitude et de problèmes de santé à long terme », a ajouté le Dr Cohen.

Et dire que tout cela c’est pour publier des photos plus originales que les autres sur les réseaux sociaux…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa paternité avant 25 ans augmente le risque de mort prématurée
Article suivantEst-ce que les rayons cosmiques sont dangereux pour les passagers des long-courriers ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here