Les scientifiques français résolvent l’énigme de la formation de la Terre

En proposant un scénario complet de la formation de la Terre, des chercheurs français résolvent une énigme qui taraudait l’esprit de scientifiques depuis longtemps.

Les chondrites à enstatite sont une famille relativement commune de météorites. Leurs teneurs en enstatite et en fer en font de bonnes candidates à la formation de la Terre. Le seul problème est qu’elles possèdent un taux significativement trop élevé de silicium, ainsi que trop d’éléments volatils, par exemple le sodium et le potassium. Ce problème était en fait un mystère pour les scientifiques.

En proposant « un scénario complet de la formation de la Terre », des chercheurs français pensent avoir résolu cette énigme sur la formation de notre planète, il y a environ 4,5 milliards d’années.

C’est à partir d’un échantillon de chondrites à enstatite que les chercheurs ont entrepris des expériences à hautes pressions et hautes températures pour reconstituer en laboratoire le processus de formation de la Terre, et ainsi déterminer la composition chimique de sa croûte primitive. Ils ont ensuite modélisé l’évolution de cette composition chimique sous l’effet de l’érosion de cette première croûte par les multiples impacts de météorites.

Ce sont justement ces impacts subits par notre planète qui auraient fait perdre de la masse à la Terre, mais aussi modifié la composition chimique de sa croute.

« Nous avons trouvé le moyen de résoudre ce paradoxe », explique Denis Andrault.

« Alors que la formation de notre planète a impliqué un très grand nombre d’impacts de météorites, ceux-ci ont érodé la surface de la Terre primitive. Cela se serait produit au cours des premiers 100 millions d’années de l’existence de celle-ci », a-t-il estimé.

Les chercheurs ont estimé que la Terre aurait perdu environ 15% de sa masse à cause de ces impacts.

« Si on conjugue le processus d’érosion de la croûte terrestre avec un phénomène de recondensation à la surface d’autres éléments comme l’aluminium et le calcium, on parvient à réconcilier la composition chimique des chondrites à enstatite avec celle de la Terre », précise Denis Andrault.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentÉquinoxe d’automne : ce qu’il faut savoir
Article suivantMozilla : le navigateur Firefox est désormais disponible en version 41

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here