LG dévoile Nuclun, un chipset maison compatible 4G+

LG a profité de la présentation de son G3 Screen pour lever le voile sur le Nuclun, son premier chipset maison. lg-nuclun

Le point le plus intéressant du nouveau G3 Screen est qu’il sera animé par le premier chipset maison de LG : le Nuclun. Cette annonce n’est en soit pas une réelle surprise, car son existence était connue depuis près d’une année, sous le nom d’Odin. Ce qui interroge plus, c’est son positionnement.

Selon le communiqué officiel de LG, le Nuclun est un octo-core 32-bit compatible LTE catégorie 6, un chipset composé de quatre cœurs Cortex-A15 cadencés à 1,5 GHz et de quatre cœurs Cortex-A7 cadencés à 1,2 GHz, le tout étant organisé dans une architecture big.LITTLE pour proposer une certaine adaptabilité selon la charge. Vu la cadence des Cortex-A15, la performance pure ne sera pas au rendez-vous du Nuclun… un choix qui pourrait s’expliquer par une priorité donnée à l »autonomie et à l’économie d’énergie, ce qui serait un positionnement radicalement différent de ceux adoptés par Samsung ou Qualcomm.

Comparativement, les chipsets de la concurrence, que cela soit le SnapDragon 615 ou l’Exynos 5 Octa 5410 équipent des appareils hauts de gamme de l’année dernière, ce qui pourrait laisser une impression de déception.

Pourtant, en partant du principe que ce n’est pas le haut de gamme que LG vise avec son Nuclun, mais plutôt le milieu haut de gamme avec un chipset compatible LTE catégorie 6, efficace et économe en énergie, le fabricant coréen présente d’un coup une solution particulièrement pertinente.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa G Watch R arrivera début novembre en France
Article suivantLes consoles nouvelle génération ont séduits un million de Français en 2014

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here