L’homme moderne a des os et articulations plus fragiles

D’après une étude scientifique, l’homme moderne a perdu 20% de sa densité osseuse par rapport à celle de ses ancêtres.

C’est dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS) que l’on apprend que des scientifiques ont comparé la densité osseuse de la partie spongieuse des os de l’homme moderne avec celle des os de primates et des ossements fossilisés d’hominidés, par exemple l’Australopithécus africanus (-3,3 à -2,1 millions d’années) le Paranthropus robustus (-1,2 million d’années) et des Néandertaliens (-250 000 à -28 000 ans). Les résultats de cette comparaison montrent une perte de 20% de la densité osseuse.

Pour les auteurs de cette étude, l’explication à cette baisse de la densité osseuse réside dans les changements de notre mode de vie, une sédentarité qui a eu une influence directe sur l’évolution de nos os et notamment au niveau des membres inférieurs. Alors que l’homme pratiquait auparavant la chasse et la cueillette pour se nourrir, il peut aujourd’hui se faire livrer ses courses directement chez lui.

Les chercheurs ajoutent à cette explication que « la quantité de céréales cultivées dans le régime alimentaire des agriculteurs ainsi que les possibles carences de calcium pourraient avoir contribué à réduire la masse osseuse, mais il apparaît que l’aspect biomécanique et l’abandon des activités de chasse et de cueillette a joué un plus grand rôle ».

Tags

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité