L’Homme moderne serait arrivé en Chine bien avant de s’installer en Europe

L’Homme moderne serait arrivé en Chine il y a plus de 80.000 ans, c’est-à-dire avant qu’il ne s’installe en Europe, ce qui signifie aussi qu’il aurait quitté l’Afrique plus tôt qu’on ne le pensait.

La découverte en Chine de 47 dents permet à des chercheurs d’établir que l’Homme moderne (Homo Sapiens) était déjà présent dans le sud de la Chine il y a au moins 80.000 ans, ce qui constitue une petite révolution pour les paléoanthropologues.

Comme le déclare Wu Liu, de l’Académie des sciences de Pékin, principal auteur de l’étude publiée mercredi dans la revue britannique Nature, cette présence en Chine de L’Homo Sapiens « est plus précoce qu’on ne le pensait jusqu’alors ».

Il ajoute qu’il est arrivé en Chine « deux fois plus tôt qu’en Europe », soit entre 30 000 et 70 000 ans avant qu’il ne colonise l’Europe.

En effet, en Europe, les premiers vestiges des Homo Sapiens remontent à environ 45 000 ans.

Alors que l’Homo Sapiens est apparu en Afrique de l’Est il y a environ 190 000 à 160 000 ans, cette découverte démontre qu’il a quitté ce continent « beaucoup plus tôt qu’on ne le pensait », confie Maria Martinon-Torres, de l’University College of London, coauteur de l’étude.

Cette découverte bouleverse les croyances actuelles qui estimaient que le départ de l’Homme moderne d’Afrique remonte « à seulement 50 000 ans ». Il est désormais possible d’établir que l’Homo Sapiens est vraisemblablement sorti d’Afrique jusqu’à 70 000 ans plus tôt que ce qui était précédemment imaginé.

C’est pendant des fouilles menées entre 2011 et 2013, dans la grotte de Fuyan, près de Daoxian dans la province du Hunan, que des dents en bon état ont été trouvées par l’équipe de Wu Liu, des dents qui ont ensuite été étudiées par un groupe de chercheurs internationaux.

Cette découverte va certainement contribuer à un nouveau dessin des diverses migrations d’Homo Sapiens dans le monde. Une fois qu’il est sorti d’Afrique, il serait peut-être passé par l’Arabie avant de réussir à gagner la Chine méridionale.

Pour l’heure, la plus ancienne preuve du passage de l’Homo Sapiens par la péninsule arabique remonte à 40 000 ans, grâce à un fossile découvert dans la caverne de Tianyuan, près de Pékin.

Pourquoi pas plus tôt en Europe ?

Une question qui se pose désormais, c’est de savoir pourquoi l’Homme moderne ne s’est pas s’installer des dizaines de milliers d’années plus tôt en Europe ? « On ne peut pas exclure que la présence de l’Homme de Néandertal ait pu constituer une barrière supplémentaire à l’expansion de l’Homme moderne, qui n’aurait pu s’installer en Europe que lorsque les populations néandertaliennes ont commencé à disparaître », suppose les auteurs de l’étude.

Une autre hypothèse est que le climat européen, froid, aurait encouragé l’Homo Sapiens à d’abord se diriger vers l’Est.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAdobe Flash : exploitation en cours d’une faille zero-day
Article suivantiOS 9 : Twitch facilite le multitâche

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here