L’IETF finalise le protocole HTTP/2

Alors que l’actuelle version 1.1 du protocole HTTP date de 1999, l’IETF vient de finaliser le protocole HTTP/2.

L’actuelle version du protocole Hypertext Transfer Protocol (HTTP) qui prévaut sur internet est la 1.1 qui date de 1999. Notamment dans le but d’accélérer le temps de chargement des pages, mais aussi de mieux gérer les connexions persistantes, une version2 du protocole a été élaborée.

C’est ce mercredi 18 février 2015 que l’Internet Engineering Task Force (IETF) a annoncé la finalisation de HTTP/2, cette deuxième version du protocole. Cela signifie que la publication officielle de la spécification devrait intervenir sous peu.

Par rapport à HTTP 1.1, le principal apport de HTTP/2 va être la faculté de pouvoir faire des requêtes multiplexées sur une même connexion TCP pour accélérer le temps de chargement des pages, sans omettre une meilleure gestion de la priorité des requêtes et la compression des en-têtes HTTP.

Le multiplexage des requêtes va permettre aux sites de pouvoir intégrer un beaucoup plus grand nombre de requêtes par page, sans pour autant pénaliser les performances.

HTTP/2 introduit par ailleurs plusieurs nouveautés, comme la technologie SPDY poussée par Google, le push du code HTML ou CSS pour qu’ils soient chargés proactivement dans le cache du client, une meilleure gestion du chiffrement, sans oublier un protocole binaire pour accroitre les performances.

Les navigateurs devront bien évidemment se mettre à jour pour supporter HTTP/2. Google a d’ores et déjà annoncé que c’est prévu au programme de Chrome 4.0.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMars One : le seul Français encore en course répond aux questions
Article suivantiWork : Apple propose sa suite bureautique gratuitement pour tous

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here