Lionel Messi fait la publicité de Tata Tiago

Tata Motors annonce, à la fin de l’année dernière, la signature du partenariat fait avec Lionel Messi, l’un des attaquants vedettes du FC Barcelone. Ce dernier sera l’ambassadeur de cette gamme de voitures pendant deux ans. Le choix n’est pas fait au hasard, mais c’est parce que l’Argentin ne constitue pas un marché pour les automobiles de haut de gamme.

Le contrat conclu avec le footballeur Lionel Messi porte alors sur la promotion des nouveaux modèles qui seront lancés par Tata Motors, l’entreprise d’automobiles indienne. La marque a déjà fait une exposition pour les modèles Tata lors du salon de Genève. À titre d’information, cette entreprise possède aussi Land Rover et Jaguar.

Ce nouveau modèle, Tiago, est destiné essentiellement aux marchés émergents, donc pas de commercialisation chez nous ! Les clients de la marque participeront à un tirage au sort pour gagner une rencontre avec la star du football à Barcelone, alors que sa présence sur la photo juste à côté de la voiture n’est qu’un montage fait par l’entreprise, apparemment la star n’avait pas fait de déplacement pour le shooting.

Seize mois sont la durée de négociations pour que le constructeur de Tata, Tiaga Motors, ait Leo Messi comme ambassadeur pour sa production. Malgré la lenteur des négociations, la marque affirme que personne n’avait la moindre information de ce contrat sauf son agent et Lionel Messi.

Après que le contrat avait été conclu, la petite équipe de Tata Motors avait à faire un déplacement jusqu’à Barcelone pour prendre quelques images qui seront utilisées lors de sa campagne publicitaire. Chose qui n’était pas si facile qu’ils le croyaient, car la star exigeait la présence d’un certain type de pelouse pour le protéger en cas de blessures.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAudi A3 2016 : nouveau restyle technologique
Article suivantSamsung imagine une lentille pour James Bond, avec une caméra
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here