L’iPhone dope les résultats d’Apple

En annonçant un bénéfice net annuel en hausse de 6,7% à 39,5 milliards de dollars, Apple dépasse les espérances des analystes, un succès qui est essentiellement dû à l’iPhone.

C’est lundi qu’Apple a publié les résultats financiers de son dernier trimestre, une publication qui coïncide avec les résultats du bouclement de son année comptable. Il est ressort un bénéfice net annuel en hausse de 6,7% à 39,5 milliards de dollars, une progression qui est même de 13% à 8,5 milliards sur le dernier trimestre.

Tous produits confondus, la marque à la pomme a augmenté son chiffre d’affaires de 7% à 182,8 milliards de dollars sur l’ensemble de son exercice, et de 12% à 42,1 milliards sur le trimestre, dépassant de plus de 2 milliards le consensus du marché.

En écoulant 39,27 millions de smartphones, soit 16% de plus qu’un an auparavant, sur le trimestre, l’iPhone confirme son rôle de vache à lait pour Apple, une performance rehaussée par le succès commercial des iPhone 6 et 6 Plus.

Si les ventes d’iPhone se portent bien, ce n’est pas le cas de celles des iPad. En n’écoulant que 12,32 millions d’unités, la tablette tactile est en recul de 13% sur un an.

Avec une progression de 21% à 5,52 millions d’unités en une année, les Mac sont l’autre bonne surprise de ces résultats alors que le marché des ordinateurs est globalement en crise.

Il est bien évident que l’avenir s’annonce radieux pour Apple avec de tels résultats, d’autant plus radieux qu’ils contrastent avec les performances annoncées de Samsung vu que le groupe sud-coréen annonce un plongeon de son bénéfice d’exploitation de plus de 60% !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentQuébec : 2100 emplois TI sur la sellette
Article suivantSynchronisation en temps réel : Google met la main sur Firebase

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here