L’ISS devrait bientôt tester des structures gonflables

Traditionnellement, les structures déployées dans l’espace sont rigides. Des alternatives gonflables sont en cours de développement avec des prototypes qui pourraient être prochainement testés à bord de l’ISS.

L’avantage des structures rigides est qu’elles sont plus solides. Par contre, le gros défaut est qu’elles sont lourdes et volumineuses. Lorsqu’on parle de l’espace, le poids et le volume peuvent devenir réellement problématiques pour les grosses structures, la Station spatiale internationale (ISS) par exemple. C’est pour cette raison que des alternatives sont étudiées, comme les structures gonflables.

L’idée des structures gonflables dans l’espace n’est pas une utopie. La société Bigelow Aerospace a déjà lancé deux prototypes. Prochainement, l’entreprise a obtenu que son démonstrateur gonflable BEAM (Bigelow Expandable Activity Module) soit amarré à l’ISS. Il devrait être lancé d’ici quelques semaines par une capsule Dragon.

Comme le montre une vidéo, Thales Alenia Space planche également sur des structures gonflables pour l’espace. Il s’agit en l’occurrence du prototype d’un sas de sortie pour l’ISS. L’avantage d’une structure gonflable est que la fonctionnalité serait la même, mais pour une masse bien plus faible. Comme la firme fabrique le module de fret du cargo Cygnus d’Orbital ATK, elle compte l’adapter à l’écoutille d’entrée du cargo

Thales Alenia Space a aussi récemment présenté le concept d’une structure gonflable télécommandée capable de récupérer des échantillons extraterrestres ou des débris spatiaux. L’entreprise travaille aussi sur Stratobus, un projet de plateforme stratosphérique autonome qui se situe entre les satellites et les drones.

Mais comme tout ce qui touche à l’espace est cher, envoyer des prototypes n’est pas évident. C’est pour cette raison que le prototype de Thales Alenia Space a peu de chance d’être testé à bord de l’ISS. Malgré cela, tous ses développements contribuent à ce que la technologie gagne en maturité dans l’espoir qu’elle soit un jour réellement utilisée dans l’espace.

Pour être fiable, les structures gonflables sont bien évidemment conçues pur être étanche. Elles sont dotées d’une multitude de capteurs de pression, de température et d’humidité pour que tout soit sous contrôle. Elle utilise une structure métallique interne pour sa rigidité, ainsi qu’une enveloppe en Kevlar et en fibres céramique pour protéger des micrométéorites et des débris spatiaux.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAllo, la Terre ? Des ondes en provenance d’une galaxie à 6 milliards d’années-lumière
Article suivantUn clavier n’est plus nécessaire pour Google Docs grâce à la saisie vocale

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here