Accueil » Science » Little Foot : un ancêtre humain vieux de 3,7 millions d’années

Little Foot : un ancêtre humain vieux de 3,7 millions d’années

Une nouvelle technique de datation suggère qu’un ancêtre humain, dont les fossiles ont été retrouvés dans une grotte sud-africaine, a vécu il y a environ 3,7 millions d’années.

Ron Clarke, professeur à l'Institut d'Etudes évolutive à l'Université de Wits en Afrique du Sud détient le crâne de Little Foot (Photo : REUTERS)
Ron Clarke, professeur à l’Institut d’Etudes évolutive à l’Université de Wits en Afrique du Sud détient le crâne de Little Foot (Photo : REUTERS)

Les fossiles de Little Foot ont été découverts dans les années 90 en Afrique du Sud. Selon une nouvelle technique de datation, ces restes seraient datés à environ 3,7 millions d’années.

« L’âge de Little Foot fait fortement débat », explique le géologue Darryl Granger, de l’Université Purdue dans l’Indiana, dont les travaux sont publiés dans la revue Nature.

Cette étude révèle que Little Foot, membre de l’espèce Australopithecus prometheus, a vécu en même temps que l’Australopithecus afarensis, une espèce dont le fossile le plus célèbre est celui de Lucy, découvert en Éthiopie. Les deux espèces présentent des traits simiesque et humanoïde, mais avec des caractéristiques différentes.
Les chercheurs ont analysé 11 échantillons de roche d’autour du squelette fossile presque complet de Little Foot pour évaluer son âge. Les résultats de cette étude peuvent avoir d’importantes répercussions sur les relations évolutives des ancêtres de l’être humain.

Little Foot a été retrouvé dans une grotte sur le site de Sterkfontein près de Johannesburg (AP)
Little Foot a été retrouvé dans une grotte sur le site de Sterkfontein près de Johannesburg (AP)

Notre espèce, les Homo sapiens, est apparue il y a environ 200 000 ans. Ses ancêtres remontent à plus de 2 millions d’années. Avant cela, d’autres espèces les ont précédés dans l’arbre généalogique humain, y compris divers représentants du genre Australopithecus.

Comme Lucy, Little Foot était une femme. Son espèce était beaucoup plus grande que celle de Lucy, un peu comme des gorilles, très forts, avec les mains puissantes pour grimper, selon les paléoanthropologues Ron Clarke et Kathy Kuman, de l’Université du Witwatersrand à Johannesburg.

Le chercheur français Laurent Bruxelles (centre) et le professeur Ron Clarke (droite) dans une grotte du site de Sterkfontein (AP).
Le chercheur français Laurent Bruxelles (centre) et le professeur Ron Clarke (droite) dans une grotte du site de Sterkfontein (AP).

Ses mains étaient proportionnées comme la nôtre, avec un long pouce et des doigts relativement courts et paume, contrairement aux mains allongées des singes modernes. Ses jambes étaient légèrement plus longues que ses bras, à la différence des singes modernes.

Il a également été remarqué des similitudes dans la structure du visage et des dents entre Little Foot et le Paranthropus, ce qui indique qu’il pourrait s’agir d’un ancêtre ou d’un proche cousin.

La datation de Little Foot laisse espérer que l’espèce de Lucy n’ait pas été la seule à avoir donné naissance à la famille humaine. « Le fait d’avoir au moins deux espèces vivant à la même époque dans différentes parties de l’Afrique il y a près de 3,67 millions années, pose la question de savoir combien d’autres espèces existait aussi et n’ont pas encore été découvertes ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Ça pourrait vous intéresser

Quelles sont les origines du squelette humain vieux de 2 000 ans découvert sur le site d'un naufrage ?

Des questions se posent sur un squelette humain vieux de 2 000 ans

C’est sur le site d’un naufrage d’un navire marchand romain qu’un squelette humain vieux de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *