φLOCK : un antivol connecté pour vos vélos

Protéger efficacement votre vélo contre le vol ? C’est l’ambition de φLOCK. Mais cet antivol connecté veut aussi aller plus loin que cela.

Chaque mois, ce sont plus de 20 000 vélos qui sont volés en France, ce qui est un réel souci pour tous les propriétaires de bicyclettes. Alors que les systèmes antivol ne parviennent pas à véritablement sécuriser les deux roues, φLOCK est une solution novatrice associant un antivol connecté à une alarme.

Sécurité oblige, φLOCK se compose d’un boitier en alliage ultrarésistant et d’un câble de sécurité en acier renforcé.

Ce dispositif vise simplement que seules les personnes autorisées puissent utiliser votre vélo.

La grande force du dispositif, c’est qu’il ne nécessite pas de clé… Mais alors, comment ouvrir l’antivol ? Simplement avec votre smartphone, ou un porte-clés qui sera livré avec φLOCK. Il suffit d’enregistrer les personnes autorisées à utiliser le vélo, plus exactement leurs appareils mobiles.

À l’usage, le mobile et φLOCK communiqueront de manière sécurisée en utilisant une connexion BLE (Bluetooth Low Energy), ce qui, une fois identifié, débloquera l’antivol. Il ne restera à son utilisateur plus qu’à pédaler vers sa destination.

En plus, φLOCK possède de nombreux capteurs pour assurer la surveillance de votre vélo et, le cas échéant, déclencher l’alarme.

La consommation électrique de φLOCK est optimisée pour avoir le maximum d’autonomie, soit environ trois mois en conditions normales d’utilisation. Alors qu’une panne de batterie de votre smartphone pourrait être un problème pour déverrouiller votre bicyclette, le porteclé sera toujours là (autonomie de 2 ans) pour débloquer le φLOCK.

φLOCK est donc un antivol novateur qui promet de garantir la sécurité de votre vélo.

Pour finir, il faut encore dire que le φLOCK est disponible dans les coloris bleu, rose, jaune et gris, et que son prix sera de l’ordre de 139 euros. Mais pour l’heure, il est encore en phase de prototyping. Avant la fin de l’année, le φLOCK fera l’objet d’une campagne de financement sur KickStarter où il sera proposé à 99 euros, pour une livraison au premier trimestre 2016.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft a son écran géant : un tactile de 84 pouces !
Article suivantMoi, internet : une vidéo qui nous fait entendre la conscience du réseau

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here