Et si l’œil bionique n’était pas de Google, mais de Sony ?

En matière de lentille connectée, on sait que Google s’est associé à Novartis pour la conception de lentille intelligente à destination des personnes souffrant de diabète. D’autres entreprises travaillent également sur les lentilles connectées, comme les Ocumetrics Bionic Lens pour corriger n’importe quel problème de vu. On apprend aujourd’hui que Sony travaillerait aussi au développement de lentilles connectées.

C’est le site FreePatentsOnline qui rapporte l’information après avoir découvert les traces d’une demande de brevet déposée en 2014 par le groupe japonais. La demande concerne une lentille qui intègre un micro SoC mobile, un espace de stockage et surtout un module de prise d’images comprenant un système de zoom, sans oublier une antenne pour transmettre les données filmées à un smartphone. Même s’il ne s’agit pas foncièrement d’un œil bionique, ses capacités en sont très proches en étant capables de filmer.

Cette lentille serait par ailleurs intelligente vu qu’elle utiliserait les clignements des yeux pour recevoir des commandes, par exemple pour zoomer. Il faut souligner qu’elle serait suffisamment intelligente pour différencier clignements intentionnels et clignements naturels. C’est par le même biais que le démarrage/arrêt de l’enregistrement serait donné, tout comme la mise au point. Encore plus fort, le système serait doté d’une stabilisation numérique pour compenser les mouvements de l’œil.

Alors que les gens avaient peur des Google Glass en raison du risque pour la vie privée, que dire du caractère intrusif des lentilles imaginées par Sony ? Une chose est certaine, l’entreprise japonaise n’est pas la seule à essayer de mettre une caméra dans une lentille, Samsung travaille sur un projet similaire.

Reste bien évidemment la question de l’énergie. Cette lentille intelligente et connectée a besoin d’électricité pour fonctionner et une batterie prend de la place, sans oublier qu’elle ne dure pas éternellement. Dès lors, bien que très prometteurs, ces projets doivent encore résoudre de nombreux problèmes techniques avant d’espérer voir le jour.

Qui commercialisera la première lentille connectée : Google ou Sony ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMission Red Dragon 2018 : Elon Musk veut coloniser Mars !
Article suivantIBM veut populariser le calcul quantique en offrant des accès gratuits

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here