Lorsque la 4G de Free fait mieux que la 4G+ de Bouygues Telecom

En théorie, la 4G+ devrait être plus performante que la 4G. Ce n’est pas le cas entre la 4G de Free et la 4G+ de Bouygues Telecom à Bordeaux.

Pour ceux qui ne sont pas aficionados au high-tech, les abréviations utilisées par les opérateurs s’apparentent à une langue aussi compréhensible que du chinois. La constante étant normalement que les technologies plus récentes sont plus performantes que les précédentes, par exemple que la 4G+ est plus performante que la 4G. Mais voilà, ce n’est pas forcément vrai.

En effet, dans le cadre de la 4G/4G+, on parle de débit maximum théorique. Et justement, si le début maximum théorique de la 4G+ est bien supérieur à celui de la 4G, cela ne signifie pas que c’est forcément le cas dans la réalité.

Justement, une personne surnommée VacheGTI a constaté que sur les cartes Sensorly de Bordeaux, les débits max 4G de Free Mobile sont supérieurs à ceux de Bouygues Telecom en 4G+.

Cette situation ne va bien évidemment pas aider les utilisateurs à s’y retrouver…

Il est bon de souligner qu’il est nécessaire d’avoir un nombre suffisamment de mesures pour avoir un indicateur significatif de la réalité. Justement, le nombre est encore limité pour Bouygues Telecom. Il va donc s’agir de suivre l’évolution de ce comparatif dans le temps.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMission Rosetta : inquiétudes au sujet de Philae
Article suivantComment rafraichir les villes ? 600 scientifiques se réunissent à Toulouse

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here