Lune : le Japon veut envoyer un robot d’ici 2018

Le Japon envisage une mission inhabitée sur la Lune, un robot qui devrait se poser sur notre satellite lunaire d’ici 2018.

L’ex Union soviétique a été le premier pays, dans les années 1960, à poser un engin sur la Lune. Depuis, les États-Unis et la Chine en ont fait de même. Alors que l’Inde s’annonce également intéressée à se poser sur la Lune, le quatrième pays à le faire devrait être le Japon.

C’est d’ici 2018 que le Japon prévoit en effet de lancer Slim, un petit engin de 150 kg. Son objectif serait de se poser dans le cratère Marius, un endroit découvert par la sonde Kaguya.

Selon Asia News Network, ce cratère ferait près de 70 mètres de diamètre pour une profondeur d’environ 85 mètres, des dimensions qui pourraient servir de site à une future base lunaire.

En effet, les ambitions lunaires du Japon sont multiples. En 2009, le gouvernement avait par exemple annoncé qu’il envisageait envoyer sur la lune vers 2020 un robot « à deux jambes » pour explorer le terrain : « Nous souhaitons envoyer sur l’astre lunaire un bipède robotique pour effectuer des observations poussées du sol et de l’environnement, dans le but d’y mettre en place ensuite une station humaine de recherches scientifiques ».

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité