Mac OS X : des applications Android disponibles

Les possesseurs d’un mobile tournant sur le système d’exploitation de Google peuvent désormais en utiliser quelques-unes sur les ordinateurs de bureau Apple.

La start-up Bluestacks avait déjà réussi à faire fonctionner des applications Android sur des PC Windows. Bluestacks a récidivé, en les faisant tourner cette fois sur les Mac OS. En effet, la société tente d’étoffer la palette d’applications compatibles avec son logiciel.

Jusqu’alors, seuls 17 développeurs d’applications Android ont en effet prêté leur concours pour adapter leurs applications au Mac, dont Pulse, l’agrégateur de contenu, et plusieurs jeux. « La demande existe de la part de joueurs assidus sur leur mobile, commente Stuart Miles, fondateur du site Pocket-lint. Vous pouvez retrouver, sur votre ordinateur de bureau du travail, votre jeu favori Android ». Selon lui, le créneau mérite d’être exploité, car il n’existe encore aucun moyen facile d’exécuter une application iPhone sur un ordinateur de bureau Mac.

Cela pourrait également signifier, à terme, que des habitués d’Apple pourraient aller télécharger sur un site Android des versions gratuites d’applications payantes sur l’iOS d’Apple, puis les faire exécuter sur un Mac.

Quant à Bluestacks, elle ne cache pas vouloir briser l’écosystème fermé entourant les ordinateurs Apple. La start-up a mis en ligne la version expérimentale de son logiciel Bluestacks pour Mac.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : dans la guerre des brevets, le Galaxy Nexus est bloqué aux États-Unis
Article suivantMicrosoft : Windows 8 à prix cassé

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here