Machines à sous : une faille informatique fait tomber les gros lots !

En Allemagne, des centaines de joueurs ont profité d’une faille informatique pour faire tomber le gros lot de certaines machines à sous.

Alors que la société Paul Gauselmann venait d’identifier une faille de sécurité sur ses machines à sous, des centaines de joueurs en Allemagne en ont profité avant qu’un correctif puisse être apporté. Il faut dire qu’une vidéo publiée sur internet expliquait comment faire.

Si cette vidéo a depuis été retirée, il n’en demeure pas moins qu’il suffisait d’appuyer sur plusieurs touches simultanément, à un moment propice, pour faire tomber le gros lot. Selon le magazine Der Spiegel, grâce à cette faille, ce seraient près de 10 millions d’euros qui auraient été frauduleusement gagnés.

Si les joueurs ne devaient pas être inquiétés pour avoir utilisé cette faille, ce ne sont pas les casinos qui vont éponger ce manque à gagner, mais bel et bien la firme Paul Gauselmann. Il faut encore préciser que cela concerne quelque 100 000 machines à sous installées dans toute l’Allemagne.

Vu le peu de temps entre la découverte de la faille par la société et sa diffusion sur internet, les enquêteurs de la police allemande sont en train d’orienter leurs recherches sur une éventuelle complicité en interne.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSense 6 : la nouvelle interface sera proposée aux anciens modèles HTC
Article suivantTitan Aerospace : Google vole la politesse à Facebook

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here