Malgré le « beurk » de Steve Jobs, Apple lance un stylet !

En 2007, Steve Jobs avait déclaré « beurk » en parlant d’un éventuel stylet pour l’iPhone. De cause à effet, l’annonce d’un stylet par Apple suscite de nombreuses moqueries.

En 2007, lors de la présentation du premier iPhone, Steve Jobs avait déclaré : « Qui veut d’un stylet ? Vous n’en aurez pas. Beurk ». Le message était clair : Apple n’avait pas l’intention de proposer de stylet pour accompagner ses terminaux équipés d’un écran tactile.

Cette vérité s’est avérée vraie jusqu’à mercredi soir vu qu’Apple n’a jamais proposé de stylet jusqu’à présent. Mais mercredi soir, Apple a présenté un stylet pour accompagner sa nouvelle tablette iPad Pro.

Alors que Steve Jobs insistait sur la révolution de l’écran tactile sans stylet, ce revirement de position d’Apple n’est pas passé inaperçu. Ainsi, lorsque Tim Cook a présenté le stylet, des rires ont fusé dans la salle.

Cette annonce a bien évidemment retenu toute l’attention, mais pas forcément dans le sens qu’Apple espérait. En effet, les réseaux sociaux se sont rapidement moqués de l’accessoire que la marque à la pomme a baptisé « Apple Pencil ».

En fait, si Apple a tourné sa veste, c’est pour se positionner sur le créneau des tablettes grand format à destination des professionnels et des créatifs, des terminaux où un stylet devient un accessoire très utile. Pour séduire ce marché, la firme de Cupertino a donc accepté de subir quelques moqueries.


Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa SNCF teste l’utilisation des drones
Article suivantWindows 10 : comment retrouver le mode sans échec ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here