Map Maker : les abus poussent Google à suspendre son service

La mascotte d’Android en train d’uriner sur le célèbre logo d’Apple, visible sur Google Map, est la goutte qui a fait déborder le vase et poussé la firme de Mountain View à suspendre son service Map Maker.

En proposant Map Maker, Google proposait un petit côté communautaire à son service de cartographie Google Maps. Le problème, c’est que certains ont un peu trop abusé. C’est ainsi que la firme de Mountain View déclare : « Nous avons eu à faire face à différentes attaques visant à spammer Google Maps et le dernier incident a été particulièrement désagréable et malheureux. Aussi, nous arrêtons la validation et la modération des modifications par les utilisateurs jusqu’à ce que nous ayons trouvé un moyen plus efficace de prévenir ce type d’incidents. »

Pour ceux qui ne le savent pas, le dernier incident évoqué par Google correspond à des coordonnées GPS au-dessus du Pakistan qui permettaient d’apercevoir la mascotte d’Android (Bugdroid) en train d’uriner sur le célèbre logo d’Apple, la pomme.

Google avait rapidement réagi en précisant qu’il s’agissait d’une (mauvaise) farce de la part d’un utilisateur qui a abusé de l’outil Map Maker.

En annonçant le blocage de son service Map Maker à partir du mardi 12 mai 2015, Google ne souhaite visiblement pas que ce genre de situation se reproduise.

Map Maker devrait revenir prochainement, mais sous une nouvelle forme permettant à Google de se protéger.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe robot Philae exposé sur les Champs-Élysées
Article suivantMicrosoft : mission réussie pour la Surface 3
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here