Mario Kart 8 : deux packs de DLC en précommande

En déployant la version 2.0 de Mario Kart 8, Nintendo lance les précommandes pour deux packs de DLC.

C’est depuis ce mercredi matin que la version 2.0 de Mario Kart 8 a été publiée par Nintendo, une mise à jour majeure qui ajoute trois karts spéciaux basés sur des véhicules Mercedes, une nouvelle mouture qui apporte également plusieurs changements et améliorations.

Hormis cela, la principale nouveauté se situe au niveau des personnages et coupes qui ont été ajoutés, des contenus additionnels liés à deux packs de DLC qui sont d’ores et déjà disponibles en précommande.

Concrètement, le Pack « The Legend of Zelda X Mario Kart 8 » est prévu pour novembre 2014. Proposé à 8€, il nécessite 1 Go d’espace libre pour :

· 3 personnages (Mario Tanooki, Peach Chat, Link) ;
· 4 Véhicules ;
· 8 Courses.

Le pack « Animal Crossing X Mario Kart 8 » est quant à lui prévu pour mai 2015. Également vendu 8€, il nécessite 2 Go d’espace libre et comprend :

· 3 personnages (Villageois, Marie, Dry Bowser) ;
· 4 Véhicules ;
· 8 Courses.

Un bundle réunissant les deux packs est par ailleurs proposé à 12€.

À cela, lors de l’achat des deux packs, séparément ou en bundle, un bonus de 8 coloris de Yoshi et de Maskass sont offerts.

Il est à préciser qu’il faut obligatoirement avoir téléchargé la mise à jour 2.0 pour accéder aux packs, il suffit alors de sélectionner l’un des nouveaux personnages pour accéder à la boutique en ligne. Il faut souligner que le paiement se fait directement à la précommande et non pas à la sortie des packs.

Mario Kart 8 : les deux packs de DLC dispo. en pré-commande
Mario Kart 8 : les deux packs de DLC dispo. en pré-commande

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRosetta : où atterrira Philae ?
Article suivantGear : Samsung revendique 1 000 applications dédiées

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here