Si Mark Zuckerberg fait don de 99% de ses actions, qui va contrôler Facebook ?

Mark Zuckerberg a récemment annoncé qu’il ferait don de 99% de ses actions dans Facebook à la Chan Zuckerberg Initiative. Alors que l’on s’est surtout intéressé à sur ce que cette association caritative allait faire de tout cet argent, on peut aussi se poser la question de savoir qui va diriger le réseau social.

C’est pour annoncer la naissance de sa fille que Mark Zuckerberg a récemment annoncé qu’il ferait don de 99% de ses actions dans Facebook à la Chan Zuckerberg Initiative, une association caritative qu’il vient de créer avec sa femme, Priscilla Chan. Cette donation signifie que cette structure va recevoir environ 45 milliards de dollars. Depuis cette annonce, nombreux sont ceux qui se sont interrogés sur ce qui sera fait de tout cet argent.

Avec un peu de recul, une autre question se pose. Qui va avoir le contrôle de Facebook ? En effet, en léguant 99% de ses actions, Mark Zuckerberg pourrait potentiellement perdre le contrôle de Facebook. A priori, on n’imagine pas le jeune PDG de 31 ans abandonner si vite son poste. Que faut-il comprendre dans tout cela ?

Pour essayer de comprendre ce qui va se passer, il est bon de reprendre tout ce que l’on sait au sujet de la Chan Zuckerberg Initiative. Pour commencer, que Mark Zuckerberg va lui faire don de 99% de ses actions « de son vivant ». Dans cette annonce, rien n’indique quand. Cela n’indique surtout pas si c’est pour tout de suite. Par exemple, il pourrait céder ses actions à hauteur de 1 milliard par an, ce qui lui laisserait le temps de garder le contrôle encore plusieurs années.

Ensuite, il faut aussi savoir que Mark Zuckerberg possède des actions de catégorie A et des actions de catégorie B. La différence est que chacune des premières donne un vote par action alors que les secondes donnent 10 votes par action. En commençant par donner les actions de catégories A, il maintiendrait son contrôle plus longtemps.

Alors qu’il possède 60% des droits de vote aujourd’hui, un tel scénario lui permettrait de conserver 57% des votes dans trois ans. Preuve que les changements ne seraient pas très significatifs. Il est toutefois clair que, à terme, cela va devenir compliqué pour lui. Pas tant que cela en fait. Il pourrait par exemple se faire « payer » en actions, une pratique courante, ce qui lui permettrait de récupérer tout ou partie des actions qu’il donne de l’autre côté.

Ce qu’il faut aussi imaginer, c’est que la Chan Zuckerberg Initiative aura besoin de liquidité pour fonctionner. Pour cela, elle sera obligée de vendre des actions, ce qui pourrait permettre à quelqu’un de devenir un actionnaire plus important que Mark Zuckerberg, donc de prendre le contrôle. Une solution à ce problème serait que Facebook commence à verser un dividende, chose qui n’a encore jamais été faite. En agissant de la sorte, pas besoin de vendre des actions, pas de risque qu’un concurrent émerge.

En fait, le dernier point de cette stratégie est que la Chan Zuckerberg Initiative sera aussi sous le contrôle de Mark Zuckerberg. De fait, d’une manière ou d’une autre, il conservera le contrôle de Facebook. En résumé, vous l’avez compris, il ne va en aucun cas perdre le contrôle du réseau social.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple développerait ses propres écrans, dans un laboratoire secret à Taiwan
Article suivantUn V12 biturbo de 630 ch pour la Mercedes-AMG S65 AMG Cabriolet 2016 : décoiffant !

Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j’ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l’information et l’actualité. De fil en aiguille, j’ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l’amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m’intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l’univers, ce qui s’est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l’impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l’impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here