Mars 2020 : la NASA dévoile le successeur de Curiosity

Le rover Mars 2020, successeur de Curiosity, doit être lancé en 2020 pour une arrivée sur Mars en 2021. La NASA vient de dévoiler les instruments qui prendront place à son bord et ses objectifs.

À la différence de Curiosity qui avait pour première mission de démontrer l’habitabilité de son site d’atterrissage, la mission prévue pour son successeur, le rover Mars 2020, sera de trouver des indices forts de forme de vie passée.

Devant normalement être lancé en juillet 2020 pour une arrivée en février 2021, Mars 2020 ambitionne également de corriger les faiblesses de son prédécesseur, comme les roues qui se sont dégradées nettement plus rapidement que prévu, ou encore la station météorologique qui compte plusieurs capteurs en panne, des dysfonctionnements vraisemblablement provoqués par l’atterrissage.

Afin de réduire les coûts et les risques technologiques, Mars 2020 sera construit sur la même plateforme que Curiosity.

Parmi les sept instruments qu’embarquera Mars 2020, la SuperCam du CNES sera de nouveau du voyage, une nouvelle version qui sera capable d’analyser la composition élémentaire des cibles martiennes par ablation laser et spectroscopie optique (LIBS), une technique qui consiste à vaporiser au laser le matériau puis à analyser par spectrométrie la lumière émise par le plasma créé pour en déterminer la composition chimique.

La mission du rover Mars 2020 sera également de faire progresser les connaissances en matière de survie sur Mars. Dans cette optique, une petite unité d’utilisation des ressources in situ (ISRU) sera embarquée pour tenter de produire de l’oxygène à partir de l’atmosphère martienne.

Les autres instruments comporteront un système de caméra qui proposera la possibilité de zoomer à l’intérieur d’une partie de l’image, un spectromètre de fluorescence X avec un imageur à haute résolution, un spectromètre Raman fonctionnant dans les ultraviolets et un radar à pénétration de sol capable d’une résolution centimétrique de la structure géologique du sous-sol.

Dans l’optique d’un futur engin capable récupérer quelque chose sur Mars pour le renvoyer vers la Terre, Mars 2020 collectera des prélèvements de roche pour les stockers dans un container.

La technologie LIBS du CEA, utilisée sur Mars par l'instrument ChemCam, sera de nouveau la pierre angulaire du futur grand rover de la Nasa.
La technologie LIBS du CEA, utilisée sur Mars par l’instrument ChemCam, sera de nouveau la pierre angulaire du futur grand rover de la Nasa.
Les instruments scientifiques à bord du futur rover martien de la Nasa. Celui-ci reprend la même plateforme que celle de Curiosity.
Les instruments scientifiques à bord du futur rover martien de la Nasa. Celui-ci reprend la même plateforme que celle de Curiosity.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple se renforce par des ex de Burberry
Article suivantEst-ce que Bouygues Telecom est « réellement » à vendre ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here