Mars : le rover Opportunity a des trous de mémoire

La NASA annonce que le robot martien Opportunity souffre de trous de mémoire en raison d’une unité de stockage défectueuse.

Arrivé sur Mars à la fin du mois de janvier 2004, la mission du rover Opportunity était prévue pour durer que trois mois. Presque dix ans plus tard, le robot a largement dépassé toutes les espérances en parcourant la distance record de 41 kilomètres sur la planète rouge.

Malheureusement pour lui, tout ne va plus aussi bien. La NASA annonce en effet qu’il a des trous de mémoire, qu’il oublie régulièrement les commandes envoyées par l’agence spatiale américaine. Pour cause, les ingénieurs ont identifié un dysfonctionnement au niveau de l’une des sept unités de stockage flash. De fait, tous ses ordres des missions sont stockés dans sa mémoire vive (RAM), une mémoire qui s’efface la nuit, lorsqu’Opportunity s’éteint, comme n’importe quel autre ordinateur.

Alors que la solution actuelle est de renvoyer à chaque réveil les instructions, les ingénieurs espèrent pouvoir appliquer un correctif pour éviter qu’Opportunity utilise l’unité de stockage défectueuse. Ce correctif devrait réduire la capacité de stockage du rover, mais lui donner plus de fiabilité.

Alors qu’Opportunity n’est plus qu’à 600 mètres d’affleurements d’argiles datant d’une époque où Mars était très humide, ce n’est pas le moment que le robot flanche. C’est pour cette raison que tout est actuellement mis en œuvre pour faire durer au maximum le robot.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentQue faut-il attendre du CES 2015 ?
Article suivantAxelle Lemaire évoque la France numérique

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here