Mars : les premières photos prises par MOM

Peu après sa mise en orbite réussie, la sonde indienne Mars Orbiter Mission (MOM) a envoyé ses premiers clichés.

En réussissant sa mise en orbite autour de Mars, la sonde Mars Orbiter Mission (MOM) fait de l’Inde le premier pays d’Asie à réussir cet exploit, preuve de la montée en puissance de la technologie spatiale indienne.

Alors qu’il a fallu 671 millions de dollars à la NASA pour envoyer la sonde MAVEN autour de Mars, de programme MOM n’aura coûté que 74 millions de dollars à l’agence spatiale indienne (ISRO). Mars : la sonde indienne envoie ses premières photos

Hormis cette considération financière, il est bon de noter que la sonde indienne a mis dix mois pour atteindre Mars et qu’elle s’est mise en orbite ce mercredi pour une mission qui devrait durer six mois. Dès sa mise en orbite autour de la planète rouge, la sonde a pris et transmis ses premières photos de Mars. C’est en commentant que « La vue est belle de là-haut » que l’ISRO a posté sur sa page Facebook un cliché montrant la surface orange parcellée de trous noirs de Mars, une photo prise à 7 300 km d’altitude.

Dans un communiqué, V. Koteswara Rao, le responsable scientifique de l’agence spatiale indienne, précise que « L’appareil photo couleur embarqué à bord a commencé à travailler peu après la stabilisation dans l’orbite elliptique de Mars et a pris une dizaine de photos de sa surface et des environs », ajoutant que « la santé de la sonde et ses autres paramètres sont bons » et « toutes les fonctions essentielles marchent normalement ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentThon en boîte : le carton rouge de Greenpeace
Article suivantGreenpeace publie « Que cache votre boîte de thon ? »

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here