Mars : magnifique coucher de Soleil photographié par Curiosity

Tel un parfait touriste, le robot Curiosity a photographié un magnifique coucher de Soleil vu depuis la surface de Mars.

Alors que les couchers de Soleil photographiés sur Terre sont plutôt dans les tons rouges, ceux vus sur Mars sont plutôt dans les teintes bleues. Pour s’en convaincre, il suffit d’admirer le magnifique coucher de soleil pris par le robot Curiosity à la surface de la planète rouge.

À l’heure actuelle, les scientifiques ne sont pas sûrs à 100% des raisons de cette apparence bleutée.

Sans atmosphère, on verrait une voûte céleste toute noire et les étoiles seraient visibles en plein jour.

En fait, la lumière du Soleil est un mélange de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. La lumière voyage sous forme d’ondes de différentes longueurs, une longueur d’onde pour chaque couleur. La lumière voyage donc en ligne droite jusqu’à ce qu’elle rencontre un obstacle qui la renvoie dans une autre direction. Lorsque les rayons solaires entrent dans l’atmosphère, ils rencontrent les atomes, les molécules d’air, les gouttes d’eau et la poussière de l’atmosphère. Les molécules d’air ont la bonne dimension pour diffuser les plus courtes longueurs d’onde de la lumière, c’est-à-dire les violet, indigo et bleu. Les longueurs d’onde plus longues, telles que les rouges, ne sont presque pas diffusées par ces molécules d’air. C’est ce qui explique le ciel bleu vu de la Terre.

Lors du coucher de soleil, tout change. Les rayons devant parcourir une plus longue distance, le bleu et le violet sont complètement dispersés et reste le spectacle flamboyant du rouge.

Par contre, sur Mars, il n’y a presque pas d’atmosphère. De fait, le ciel devrait apparaître presque noir. En raison de la poussière, composée notamment d’oxyde de fer, la luminosité à une couleur rouille. Le halo bleuté autour du Soleil, plus prononcé au crépuscule, est vraisemblablement provoqué par le fait que la lumière rouge a été davantage dispersée par la plus longue distance.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPerte du Progress M-27M : un mois de plus à bord de l’ISS pour trois astronautes
Article suivantPower 40 Go : SFR propose un forfait bien garni à ses clients fibre

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here