Mars : une tempête pourrait mettre en danger les engins de la NASA

La NASA a prévu une tempête planétaire imminente à la surface de Mars. Cette tempête pourrait représenter une menace pour les engins à la surface de la planète rouge.

L’actualité météorologique a beaucoup parlé de l’ouragan Matthew, une catastrophe naturelle qui a frappé de plein fouet Haïti. Alors que les secours se sont mobilisés, la NASA a les yeux rivés sur ce qui se passe sur Mars. Pour cause, l’agence américaine prévoit des tempêtes de sable planétaires « imminentes ». Pourquoi est-ce important ? Parce qu’elles pourraient mettre en péril les robots qui sont actuellement sur la planète rouge.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que lorsque la NASA parle de tempêtes planétaires, elle ne parle pas des tempêtes localisées qui sont très fréquentes. Il s’agit de tempêtes qui peuvent recouvrir l’intégralité de la planète d’une pellicule sablonneuse. Heureusement, ces tempêtes sont relativement. Cinq ont été observées depuis 1977, justement en 1997, mais aussi en 1982, 1994, 2001 et 2007.

La NASA, qui a compris le fonctionnement des tempêtes planétaires martiennes, estime que la prochaine pourrait se produire dans les semaines à venir. Elles sont causées par le rapprochement de Mars et du Soleil, une période pendant laquelle les tempêtes localisées ont tendance à fusionner pour parfois devenir une tempête planétaire.

Si la NASA se préoccupe autant de cette tempête planétaire à venir, c’est parce que la pellicule sablonneuse pourrait recouvrir les panneaux solaires des rovers Opportunity et Curiosity qui sont actuellement en fonction sur Mars.

En 2007, pour garder en vie Opportunity lors de la précédente tempête, la NASA avait tout simplement coupé son rover, le rallumant seulement quelques minutes chaque jour. L’agence va donc bien évidemment prendre des mesures adéquates pour garder en vie ses deux rovers.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentOVH se donne les moyens de conquérir les États-Unis et le monde entier
Article suivantYahoo! : un brevet pour de la publicité ciblée dans les rues
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here