Mars : voulez-vous découvrir ce que voit Curiosity, à 360° ?

Via sa page Facebook, la NASA avait publié une vidéo à 360° de ce que voyait son rover Curiosity à la surface de Mars. Retirée en raison d’un dysfonctionnement, cette vidéo immersive est de retour.

Alors que nous sommes sur Terre, comment imaginer ce que le rover Curiosity peut voir à la surface de Mars ? En regardant les images envoyées, il est parfaitement possible de se faire une idée de ce que voit le robot, une expérience qui peut sembler un peu statique. C’est pour satisfaire la curiosité des personnes intéressées par la planète rouge que l’agence américaine a été un peu plus loin dans sa démarche.

En assemblant de nombreuses photos prises le 18 décembre dernier, la NASA a réalisé une vidéo à 360°. Mieux encore, elle est interactive, ce qui permet à la personne qui la visionne de faire pivoter l’image comme bon lui semble, pour une expérience encore plus immersive.

Initialement publiée sur sa page Facebook à la fin janvier, cette vidéo a été malheureusement rapidement retirée en raison d’un dysfonctionnement. Cette vidéo est désormais de retour pour la plus grande joie des personnes passionnées par Mars.

Alors que le rover Curiosity sillonne la planète rouge depuis mars 2012, cette vidéo à 360° permet de découvrir d’une manière inédite et interactive la surface de la planète Mars, notamment les dunes de Namib et de Bagnolds, mais aussi les reliefs du mont Sharp.

Les personnes qui sont intéressées par l’épopée de Curiosity peuvent aussi se rendre au Palais de la Découverte à Paris. Dans une exposition consacrée à Mars, une maquette à l’échelle du rover de la NASA est exposée. Cette exposition est ouverte au public jusqu’à la fin août.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDeux nouvelles fonctionnalités qui apportent plus de sécurité à Gmail
Article suivantLe plug-in Torrent Times commence à tout envahir

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here