Material Design Lite : Google publie un kit de ressources à l’intention des développeurs web

Google compte que son Material Design ne soit pas seulement adopté par ses services, mais aussi par les développeurs tiers. C’est pour cette raison que la firme de Mountain View propose un kit de ressources pour les sites web : le Material Design Lite.

Cela fait maintenant près d’une année que Google a passé au Material Design, une conception visuelle qui modernise l’interface tout en mettant en avant le contenu. Le contenant se veut simple, avec différents effets et ombrages.

Le Material Design est avant tout mis en avant par Android, tout en envahissant progressivement tous les services et produits de Google. Désormais, la firme de Mountain View espère séduire les développeurs tiers.

C’est pour cette raison que le Material Design Lite vient d’être publié, une série de ressources à l’intention des développeurs web. Son but est de permettre la création de sites web utilisant les codes visuels du Material Design, et cela facilement.

Material Design Lite (MDL) se compose d’un petit fichier compressé de seulement 27 ko. Il comprend différents éléments, utilisables ensembles ou séparément, dans de nombreuses solutions. Pour aider les développeurs, des modèles sont également proposés avec le kit.

Google précise que la seule limitation apportée par MDL est la compatibilité des navigateurs. Il faut en effet des navigateurs récents (Chrome, Firefox ou Opera qui se mettent à jour continuellement), Safari installé avec toutes les mises à jour, ou encore Internet Explorer 10 et 11. Dans le cas d’IE 9, MDL bascule intégralement et automatiquement dans un mode CSS.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPas de streaming musical pour Facebook ? En fait oui, mais…
Article suivantMicrosoft renomme Xbox Music en Groove

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here