Matti Makkonen : les SMS sont en deuils

Matti Makkonen, l’inventeur des SMS, n’assistera pas à la mort de sa création, le Finlandais est décédé ce vendredi 3 juillet, à l’âge de 63 ans.

À l’instar du recul de 35% des vœux de Nouvel-An faits par SMS, le « Short Message Service » est désormais en fin de vie, remplacé auprès des mobinautes par les réseaux sociaux et les services de messagerie instantanée.

Pourtant, il n’y a pas si longtemps, ce moyen de communication était encore à son apogée, entre 2012 et 2013.

En fait, bien que le premier SMS soit le « Merry Christmas ! » envoyé en 1992 par l’ingénieur britannique Neil Papworth, il a fallu attendre le début des années 2000 pour que le SMS entre véritablement dans les habitudes des utilisateurs, principalement auprès des jeunes.

Mais avant cela, c’est l’ingénieur Finlandais Matti Makkonen qui avait inventé le « Short Message Service ».

Il n’assistera pas à la mort de son service vu qu’il est décédé ce vendredi, à l’âge de 63 ans.

L’espoir que le SMS revive un jour s’appelle le « nouveau SMS », le « joyn » lancé par Orange à la fin mars. Mais face aux WhatsApp, Messenger et autres, est-ce que ce nouveau service permettant de discuter à plusieurs et d’envoyer des fichiers pesant jusqu’à 100 Mo va percer ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple Music vs Spotify : le duel au sommet
Article suivantLes océans pourraient « survivre » à un réchauffement de 2°C

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here