Mauvais départ pour Microsoft Edge : il a hérité de trous de sécurité d’Internet Explorer

Il est avait été promis que le navigateur Microsoft Edge serait révolutionnaire, qu’il serait une nouvelle référence en matière de sécurité. Aujourd’hui, le constat est que les failles de sécurité d’Internet Explorer sont toujours là.

Avant même le lancement de Windows 10, Microsoft a insisté sur la sécurité apportée par son nouveau navigateur internet. Crispin Cowan avait notamment déclaré : « Avec Microsoft Edge, nous souhaitons fondamentalement améliorer la sécurité des navigateurs existants et permettre aux utilisateurs de découvrir le web en toute confiance à partir de Windows ». Cela avait été publié dans un blog intitulé « Microsoft Edge : construire un navigateur plus sûr ». Il avait aussi écrit que « Nous avons conçu Microsoft Edge pour défendre les utilisateurs contre les attaques les plus sophistiquées et les plus répandues ».

Que cela soit vrai ou faux, Microsoft croit à son nouveau navigateur. C’est pour cette raison que l’éditeur de Redmond fait tout pour le pousser auprès des utilisateurs de Windows 10 dans une démarche agressive outrepassant le choix d’un autre navigateur avant la mise à jour.

Microsoft Edge est un échec !

Aujourd’hui, le constat est que Microsoft Edge est un échec. Cette accusation n’est pas une simple critique sans fondement, ni un jugement visant telle ou telle fonctionnalité. Ce constat se base sur la sécurité soi-disant promise.

En étudiant le contenu du dernier Patch Tuesday, on découvre un correctif MS15-124 à destination d’Internet Explorer, une mise à jour cumulative de ses failles. La grosse surprise, c’est la présence d’un correctif analogue estampillé MS15-125 à destination de Microsoft Edge. Le chercheur en sécurité Woody Leonhard écrit ceci : « Parmi les 15 trous colmatés dans Edge, 11 sont les même que dans IE ». Il va même plus loin dans ces accusations. Il a écrit que « cela prouve que Edge est construit sur de vieilles fondations toutes pourries ! »

Ce constat est d’autant plus affligeant que Microsoft annonce aussi que les internautes doivent passer à la version la plus récente d’IE, Internet Explorer 11, que les versions plus anciennes ne seront plus maintenues à partir du 12 janvier 2016.

En clair, des millions d’utilisateurs dans le monde vont se retrouver exposés, tout cela parce que Microsoft a décidé de ne plus maintenir les anciennes versions d’IE. Pire, son nouveau Edge n’est pas meilleur qu’Internet Explorer du point de vue de la sécurité. Que faut-il comprendre à tout cela ? Que Chrome, Firefox, Opera et autres nous tendent les bras…

Quel navigateur internet utilisez-vous de préférence ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

1 COMMENTAIRE

  1. À ce rythme-là, il faut dire que Microsoft Edge à encore tout un chemin à faire. En fait, il faudrait que la firme développe carrément une toute nouvelle stratégie s’il veut continuer de rester dans les rangs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here