McLaren joue à cache-cache avec la 570S Coupé

Entre annonces, photos sous camouflage, vues floues ou partielles, McLaren joue à cache-cache avec la 570S Coupé.

Il faut encore attendre jusqu’à la présentation du 1er avril pour découvrir le nouveau bolide de McLaren, la 570S Coupé. D’ici là, la marque britannique joue à cache-cache entre annonces, photos sous camouflage, vues floues ou partielles.

En attendant le Salon de New York, il est bon de souligner que le patronyme de la 570S Coupé est confirmé, tout comme le fait que le bolide sera équipé d’un moteur de 570 chevaux comme son nom l’indique.

En raison d’une fuite, on sait aussi que la 570S Coupé aura un moteur qui est en fait une recalibration du 3,8 litres V8 biturbo connu depuis la MP4-12C de 2010, le même moteur qui est aussi utilisé par l’hypersportive P1.

Avec une nouvelle image, McLaren nous présente une petite excroissance latérale, une entrée d’air finition fibre de carbone venant alimenter le moteur central arrière, ainsi qu’une arche de pavillon façon Ferrari 599 GTB.

Mine de rien, ce cliché nous confirme que McLaren passe à la structure en fibre de carbone et a opté pour un habitacle strictement biplace.

En attendant de la découvrir de visu, il est encore bon de préciser qu’elle est attendue aux alentours de 150 000 euros et qu’elle devrait être déclinée en plusieurs variantes, notamment un coupé-cabriolet.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows 10 : avec l’exécution des applications Android ?
Article suivantHeure d’été : effets positifs et impacts négatifs

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here